1:39
  • Copié

En 2011, la gendarme Myriam Sakhri était retrouvé morte dans sa caserne, à Lyon. Après une première procédure ouverte pour harcèlement et meurtre qui s'était conclue avec un non-lieu en 2015, sa famille a apporté à la justice de nouveaux éléments, qui doivent être examinés par la cour d'appel de Lyon, mardi. Au micro d'Europe 1, la sœur de la jeune femme dit son espoir que l'enquête rebondisse.