Manuel Valls, un boulimique médiatique ?

SAISON 2015 - 2016 , modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :

Il est le champion toutes catégories des interventions médiatiques, Catherine Nay fait le portrait du Premier Ministre Manuel Valls.

W.B : Matinales des radios, des chaines d'infos, des journaux du 20 heures.. Manuel Valls est le champion toute catégorie des interventions médiatiques.. Plus de 31 en moins de 6 mois... en ajoutant ce soir à son palmarès "on est pas couché", l'émission de Laurent Ruquier... La presse s'interroge : en fait il trop ?.. Serait il atteint de boulimie médiatique ?...

En politique le mois de janvier est toujours le temps du président, celui de ses voeux multiples,  François Hollande s'est déjà exprimé 4 fois depuis le 31 décembre. Il recommence lundi devant les forces économiques pour la mise en musique de l'état d'urgence économique, promis le 31 décembre. Exercice qui, d'ordinaire, implique une diète médiatique pour le premier ministre. Il n'en est rien. Manuel Valls occupe tous les domaines de l'espace public. Hier il était à Bordeaux aux côtés d'Alain Juppé auprès duquel il s'est confondu en compliments. Bon pour l'image de gauche qui n'est pas sectaire. Mercredi, il s'envole pour le Forum économique mondial de Davos en Suisse, un lieu où il est chic de se montrer. Bon pour sculpter une stature internationale, il y passera deux jours, vous voyez ça tourne vite.

W.B. : Et ce soir, on le verra chez Laurent Ruquier... Pourquoi ?

Parce que parler, il adore !! D'où son surnom de "Robocom". Qu'un événement survienne, on le voit, on l'entend... S'il monte si souvent au créneau et sur tous les sujets - on nous l'explique à Matignon - ce serait par loyauté, pour servir de bouclier politique au président puisque le premier ministre est toujours plus haut que lui dans les sondages, même si ceux ci dégringolent. Mais François Hollande pourrait il en prendre ombrage ? 78 % des sympathisants de gauche se disent favorables à une primaire où Manuel Valls arriverait en tête loin devant le président, qui, pour l'instant, laisse faire parce que ça l'arrange. Ils sont complémentaires. Il n'y a qu'à les regarder, François Hollande rond, jovial, disert, mais mesquin en pédagogie. Il decide de faire voter la déchéance de nationalité, il dit l'avoir décidé en conscience, mais sans jamais en donner les raisons. Lui,alls c'est le contraire. Toujours en tension, pas un rigolo, les lèvres serrées, la tête de quelqu'un qui a des aigreurs d'estomac, qui gouverne dans la douleur. Lui, aime expliquer l'introspection politique, c'est son dada. Quand il s'agit de la nation ou de la République il sort ses tripes. C'est là qu'il est à son meilleur.

W.B. Mais peut etre souffre t-il ?

Pas d'être à Matignon ! Il aime trop le job et entend y rester jusqu'en 2017. Mais il est clair qu'il a perdu ses spécificités. avec Bernard Cazeneuve qui incarne la sécurité, qui était son domaine. Et on sent bien que le jeune Macron l'énerve. C'est qu'il lui a volé son image de réformateur ambitieux. C'en est trop, donc pas question de lui permettre de briller au parlement. C'est Myriam El Khomri qui présentera sa loi à lui sur les nouvelles opportunités économiques couplées avec la loi sur le marché du travail. D'ailleurs les ministres proches de Manuel Valls ne sont que compliments pour la jeune ministre. Macron président, hurlait la foule à Bercy, quand il est arrivé au concert de Johnny Hallyday. Impardonnable...

W.B. : Ce soir, on verra Manuel Valls chez Ruquier... A t-il raison ?

Il y a quelques mois il prétendait rejeter la politique spectacle. Il a changé d'avis. L'émission était enregistrée jeudi et des participants ont déjà raconté que l'émission était de bonne qualité, qu'il n'y a pas eu de clash. Il y a quelques semaines Stéphane Le Foll y avait été bousculé, on avait souffert pour lui. On saura demain si les télespectateurs étaient au rendez vous. Mais en attendant, c'est vrai qu'il nous donne un peu le tournis le premier ministre... Valls, Valls.. une musique nous vient en tête...

Les émissions précédentes