Le journal des sports - Julia Pereira vice-championne olympique...à 16 ans !

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Le journal des sports est une chronique de l'émission Debout les copains !
Partagez sur :

Le journal des sports présenté par Jérôme Lacroix.

A la Une ce matin. L'émotion d'une famille ! 

La liesse chez les proches de Julia Pereira de Sousa. A peine âgée de 16 ans. Voilà la Française ce matin vice-championne olympique. Médaillée d'argent en snowboard cross, elle finit 2e de la finale derrière l'Italienne Michela Moioli. Née dans l'Essonne, elle a grandi à Isola 2000, station alpine, où ses parents tiennent un restaurant. Dès 2 ans, elle chaussait les skis puis s'oriente vers le snowboard à 9 ans. 7 années de pratique, un premier podium en Coupe du monde il y a peu et aujourd'hui, un podium olympique. La famille de Julia Pereira de Sousa, est venue, depuis les Alpes Maritimes, jusqu'en Corée du Sud. L'émotion, la joie de son grand-père René.

René, le grand père de Julia Pereira de Sousa, vice-championne olympique Française de snowboard cross, au micro Europe 1 de Cyrille de la Morinerie. Et voilà donc 7 médailles au compteur français ce matin.

Par ailleurs, Il y avait une autre autre Française dans cette finale, elle plus déçue. Chloé Trespeuch, médaillée de bronze à Sotchi et 5e ce matin..

Il y avait aussi du Super G messieurs en ski alpin. L'Autrichien Matthias Mayer champion olympique. Course marquée par la grande surprise Blaise Giezendanner. Français 26 ans. Le skieur de Chamonix finit 4e à deux petits dixièmes du podium.

Enfin il y a du slalom dames. 2e manche en cours. Les Françaises sont loin du podium.

Le mot "sport" du jour.

"Surclassés". Ils ont été surclassés les footballeurs Portugais de Braga hier soir au Vélodrome. Balayés 3-0 par Marseille en 16es de finale aller de la Ligue Europa. Ainsi, avant le retour jeudi prochain, la qualification en 8es est déjà très bien engagée pour les Provençaux. Victoire également pour les Lyonnais 3-1 face à Villareal. Défaite 3-2 des Niçois à domicile qui menaient pourtant 2-0. Rejoints puis battus par les Moscovites du Lokomotiv.