Le nouvel habillage de M6, Valeurs actuelles condamné de toutes parts, la rentrée des talks et une série qui va faire parler

  • A
  • A
11:38
Le journal des médias est une chronique de l'émission Culture médias
Partagez sur :

M6 a décidé son habillage en misant sur deux notes, rappelant le son des notifications que l'on reçoit sur nos smartphones. Suite à un article sur la député La France Insoumise Danièle Obono, le magazine Valeurs actuelles s'est retrouvé au cœur du scandale ce week-end. "Quotidien", "C à vous" et "TPMP" feront leur grande rentrée ce lundi soir et de grandes nouveautés sont prévues. La chaîne américaine HBO a commencé à développer une fiction sur un personnage inattendu : Ivanka Trump, la fille de Donald Trump.

Le nouvel habillage sonore de M6 a été dévoilé.

Le jingle de M6 est le même depuis 2015 mais demain, exit le "oh oh oh". La chaîne va revoir tout son habillage. Une partie de cette révolution sera évidemment visuelle, mais pas seulement. En avant-première, voici le nouveau jingle de M6. Deux agences se sont alliées pour concocter cette nouvelle identité. Gédéon s’est occupé du visuel tandis que LaPlage s’est penchée sur la partie sonore. Le compositeur Emmanuel Lipszyc de l’agence LaPlage nous explique pourquoi tout a été réduit à deux notes. Un jingle sous forme de notification de portable, donc, mais aussi une autre volonté, plus inattendue.

Le magazine Valeurs actuelles a essuyé des critiques tout au long du week-end.

Tout a commencé vendredi avec un tweet de la député La France Insoumise Danièle Obono. Elle a dénoncé un article du magazine qu’elle a qualifié de "torchon" pour avoir publié une "merde raciste", accompagné d’une illustration d’elle "repeinte en esclave".

C’est quoi exactement cet article ?

C’est un nouvel épisode d’une série dans laquelle le magazine imagine des personnalités aujourd’hui dans des situations passées, afin de mettre en évidence leurs contradictions. François Fillon s’est par exemple retrouvé téléporté pendant la Révolution française et Didier Raoult en pleine Première guerre mondiale. Danièle Obono, elle, est propulsée en Afrique au XVIIIe siècle et vendue en esclavage. L’article est accompagné d’un dessin où elle apparaît avec une chaîne en acier autour du cou.

Les condamnations se sont succédées.

Absolument, et de toutes parts. Le Garde des Sceaux, Éric Dupont-Moretti, a violemment condamné l’article. Le Premier ministre Jean Castex a dénoncé une "publication révoltante" et l’Élysée a fait savoir qu’Emmanuel Macron avait personnellement appelé Danièle Obono pour lui faire part de son soutien. En revanche, à part un billet dans Libération, les dirigeants de presse se sont montrés beaucoup plus discrets...

Comment a réagi “Valeurs actuelles” ?

La direction a d’abord présenté ses excuses à la député, dans un long communiqué. Elle a dit comprendre que Danièle Obono ait été blessée par l’illustration qui la représente en esclave, mais a soutenu qu’il n’y avait rien de raciste dans l’article en tant que tel. Ces excuses n’ont pas suffi. Geoffroy Lejeune, directeur de la rédaction, a tenté de se justifier samedi sur le plateau de BFMTV. Invitée sur la même antenne, Danièle Obono a fait savoir qu’elle réfléchissait à porter plainte contre le magazine, déjà condamné en 2015 pour provocation à la discrimination, la haine ou la violence envers les Roms.

Ce lundi, c’est la rentrée des talks.

Cette année, les trois talks majeurs de la télé française ont calé leur rentrée le même jour ! "C à vous" sur France 5, "Touche pas à mon poste" sur C8 et "Quotidien" sur TMC seront tous de retour ce soir.

Il y a du nouveau ?

Les plus gros changements interviendront sur C8, où la programmation va sensiblement évoluer. Tous les soirs, Cyril Hanouna sera aux commandes de trois émissions en direct : "Balance ton post" à 17h45 pour débattre de l’actualité, "Touche pas à mon poste" à 18h45 pour parler médias et le jeu "À prendre ou à laisser" à 20h15.

Cyril Hanouna au micro de Louise Bernard

Au sein même de "TPMP", il y aura du changement. Matthieu Delormeau, chroniqueur depuis cinq ans, ne sera pas présent autour de la table, mais l’équipe se renouvellera avec notamment un poids lourd de la télé, Patrice Laffont, qui viendra régulièrement participer aux débats sur la télé. Cyril Hanouna promet aussi du divertissement et du rire, avec l’arrivée de nouveaux humoristes, BenH, Luigi Li et Patrick Chanfray. Le tout, en respectant évidemment les précautions sanitaires. Le coup d’envoi de cette nouvelle saison de "Touche pas à mon poste" sera donné exceptionnellement à 17h45 sur C8, avec un invité prestigieux...

Moins de changements sur France 5 ?

La rentrée de "C à vous" est la plus sage des trois. En même temps, ça peut se comprendre, l’émission a signé sa meilleure saison l’an dernier en termes d’audience. Le talk présenté par Anne-Elisabeth Lemoine sera juste marqué par l’arrivée d’Emilie Tran Nguyen, qui remplace Maxime Switek, parti sur BFMTV. Patrick Cohen conservera son édito de début d’émission, et le dîner de deuxième partie d’émission, qui n’avait pas pu se tenir depuis mars, sera de retour. Rendez-vous dès 19 heures sur France 5 avec autour de la table Vanessa Paradis et le directeur général de l’Assistance Publique - Hôpitaux de Paris, Martin Hirsch.

Et du côté de "Quotidien" ?

L’émission a teasé son retour ce week-end sur les réseaux sociaux. Yann Barthès a fait appel à l’humoriste Allison Wheeler, qui sera toujours autour de la table cette saison, pour une bande-annonce décalée. Pas de bouleversement dans l’émission, mais quelques évolutions à la marge. L’humoriste Pablo Mira quitte l’émission, la blogueuse Maïa Mazaurette tiendra une chronique consacrée à la sexualité, la journaliste Ambre Chalumeau parlera culture dans une séquence baptisée "la BAC" pour Brigade des affaires culturelles. Et la journaliste Sophie Dupont parlera politique au quotidien.  

Mais c’est le vendredi que “Quotidien” va le plus changer avec une offre plus "magazine". La journaliste Salhia Brakhlia, qui officie désormais tous les matins sur franceinfo, sera aux commandes d’un rendez-vous intitulé "2022". Juan Arbalaez, qui avait donné des cours de cuisine aux téléspectateurs de "Quotidien" pendant le confinement, proposera pour sa part une recette liée à l’actu de la semaine.

Coup d’envoi ce soir exceptionnellement dès 18h20 sur TMC avec Jean-Michel Blanquer, Julien Doré et Valérie Lemercier. Dès demain, l’émission reprend son horaire normal et démarrera à 19h25.

Une série qui risque de faire parler.

La chaîne américaine HBO a commencé à développer une fiction sur un personnage inattendu : Ivanka Trump, la fille de Donald Trump.

Alors que le président américain se bat pour sa réélection, c’est sa fille qui sera au cœur de cette série adaptée d’un podcast très populaire du "New York Times". Ce podcast a été lancé en août 2019 et compte 12 épisodes, qui retracent toute la vie d’Ivanka Trump. Elle a huit ans dans le premier, puis on suit le divorce de ses parents, ses années de rébellion, sa rencontre avec son mari, Jared Kushner. Le podcast s’intéresse ensuite à sa transformation en femme d’affaires, puis son arrivée auprès de son père en tant que conseillère à la Maison-Blanche.

Est-ce que la famille Trump va inspirer les scénaristes pour les années à venir ?

C’est fort probable, les téléspectateurs américains sont très friands de séries inspirées de faits réels. Il y a d’ailleurs déjà des projets en cours, et même un qui s’apprête à être diffusé. Ça s’appelle "The Comey Rule", c’est une mini-série qui s’intéresse à l’affrontement entre Donald Trump et James Comey, l’ancien patron du FBI viré en 2017 par le président américain. Diffusion prévue fin septembre sur la chaîne à péage Showtime.