L’annonce choc de Canal+, la crise qui s’enlise à "L’Equipe", l’éviction d’Alain Finkielkraut et l’Eurovision qui se prépare

  • A
  • A
8:49
Le journal des médias est une chronique de l'émission Culture médias
Partagez sur :

Canal+ veut rendre ses droits de diffusion des matchs de la Ligue 1 à la LFP, la Ligue de football professionnel. Le groupe souhaite qu’un nouvel appel d’offres soit organisé. La crise s’enlise au sein du groupe "L’Equipe", cela fait cinq jours que le quotidien ne parait pas. Alain Finkielkraut n’interviendra plus sur LCI, la chaîne a annoncé qu’elle n’inviterait plus le philosophe à débattre dans l’émission "24 Heures Pujadas", suite à ses propos dans l'affaire Duhamel. On connaîtra la chanson qui représentera la France à l’Eurovision dans une quinzaine de jours. La série policière de TF1 "Alice Nevers" avec Marine Delterme ne reviendra pas pour une 19e saison.

L’annonce choc de Canal+

Le groupe veut rendre ses droits de diffusion des matchs de la Ligue 1 à la LFP, la Ligue de football professionnel. C’est ce que dit au “Figaro” le président du directoire du groupe, Maxime Saada. Canal+ souhaite qu’un nouvel appel d’offres soit organisé. Contrairement à ce qu’espérait la LFP, Canal+ ne fera donc pas de proposition écrite pour racheter les droits que Mediapro s’étaient adjugé à prix d’or en 2018. Suite à un défaut de paiement, Mediapro a rendu ces droits il y a quelques semaines. 

Pourquoi Canal+ ne veut pas racheter directement ces droits?

Maxime Saada avance trois raisons : une "perte de confiance entre Canal+ et les responsables du foot français", des raisons juridiques (un accord de gré à gré, sans appel d’offre, pourrait être contesté devant un tribunal), mais aussi une raison économique. Selon lui, le prix de la Ligue s’est déprécié suite au fiasco Mediapro. Mais cette annonce de Canal+ est aussi stratégique, comme l’a expliqué l’économiste du sport Christophe Lepetit à Antoine Genton. Selon "Le Parisien", aucun diffuseur ne s’est manifesté pour reprendre ces lots. Et une question se pose désormais : si la chaîne Téléfoot ferme comme prévu, et que Canal+ rend ses droits, qui va diffuser le championnat jusqu’à la fin de la saison ?

La crise s’enlise au sein du groupe L’Equipe

Cela fait cinq jours aujourd’hui que le quotidien ne paraît pas. Et le dialogue entre la direction et les salariés semble compliqué. Au coeur des tensions, un plan social qui prévoit la suppression de 50 postes et la création de 15 nouveaux. Intenable pour Denis Perez, délégué syndical SNJ-CGT. De son côté, la direction assure que la survie du groupe à moyen terme est menacée. Le confinement a accéléré une crise structurelle, celle de la baisse des ventes du quotidien papier. Le groupe se donnait deux ans pour booster considérablement son offre numérique afin de compenser cette baisse, mais il a été pris de court. Aujourd’hui, la direction avance des pertes prévisionnelles de six millions d’euros pour 2021 et jusqu’à 10 millions pour 2023 et 2024. Et ce, alors que l’actionnaire a absorbé la facture liée au COVID et à la faillite de Presstalis. Mais ce tableau très sombre ne convainc pas les syndicats.

Alain Finkielkraut n’interviendra plus sur LCI

La chaîne info du groupe TF1 a annoncé qu’elle n’inviterait plus le philosophe à débattre dans l’émission “24 Heures Pujadas”, à laquelle il participait régulièrement depuis la rentrée. Dimanche, alors qu’il évoquait à l’antenne les accusations d’inceste à l’encontre du politologue Olivier Duhamel, Alain Finkielkraut s’est interrogé sur le possible consentement de la victime présumée d’Olivier Duhamel. Une victime âgée de 14 ans au moment des faits. David Pujadas a immédiatement rappelé son interlocuteur à l’ordre, mais le philosophe a insisté. "Inadmissible" aux yeux du groupe TF1, qui a décidé de mettre un terme à leur collaboration.

Cette éviction a mis le philosophe en colère.

Il la juge "injuste" et s’estime "bâillonné" par LCI. Interrogé par "Le Parisien", Alain Finkielkraut assure n’avoir "jamais", "à aucun moment", "été complaisant avec Olivier Duhamel" et affirme qu’il ne changerait "rien" aux propos qu’il a tenus. Et il conclut avec cette phrase : "Nous vivons dans un monde de délire collectif et j'en suis la victime".

Un million et demi de personnes sont privées de télévision et de radio en Haute-Vienne

Un incendie s’est déclaré lundi soir et a causé des dégâts importants à l’émetteur de télédiffusion situé dans la commune des Cars. L’incendie a été revendiqué auprès d’un journal local par un groupe qui s’est présenté comme le Comité d’abolition de la 5G et son monde. Il s’agit du deuxième incendie de ce type en quelques mois. En novembre dernier, c’est près de Marseille qu’un site de télédiffusion avait été touché, privant plus de 3 millions et demi de personnes de télé et de radio pendant plusieurs jours.

On connaîtra la chanson qui représentera la France à l’Eurovision dans une quinzaine de jours.

C’est le 30 janvier précisément que France 2 proposera son émission “Eurovision France : C’est vous qui décidez”. En lice, 12 candidats et 12 chansons, qui ont déjà été dévoilées sur les réseaux sociaux. Les téléspectateurs et un jury seront chargés de les départager au cours d’un seul et unique prime. L’an dernier, la chaîne avait d’abord choisi une chanson, puis lui avait assigné un artiste... en l’occurrence, Tom Leeb. Mais cette année, le processus est complètement différent, comme l’a expliqué le directeur du casting, Wladimir Pandolfo, à Louise Bernard. "Eurovision France, c’est vous qui décidez", présenté par Stéphane Bern et Laurence Boccolini, c’est samedi 30 janvier sur France 2 ! 

Alice Nevers, c’est fini !

La série policière de TF1 avec Marine Delterme ne reviendra pas pour une 19e saison, annonce “Allociné”. En cause, des audiences trop faibles sur LA cible fétiche de TF1, les femmes responsables des achats de moins de 50ans.

Un air de déjà-vu du côté du calendrier des sorties cinéma.

La valse des reports de sorties a commencé. Ce mardi, "Aline" de Valérie Lemercier a ouvert le bal. Le distributeur Gaumont a annoncé que le film inspiré de la vie de Céline Dion sortirait finalement le 10 novembre prochain, si tout va bien. C’est un an plus tard que prévu à l’origine. Dans un premier temps, Gaumont l’avait repoussé au 17 février 2021, mais cette date n’est plus réaliste.

À Hollywood aussi, les reports vont vraisemblablement se succéder. Hier soir, le prochain James Bond, "Mourir peut attendre", a une nouvelle fois été reporté. Attendu à l’origine en avril 2020, puis avril 2021, il devrait désormais sortir en novembre prochain.

Cette crise du cinéma, il y en a un, entre autres, qui la voit comme une opportunité

C’est Netflix. La plateforme a acquis plusieurs films dont la sortie en salles a été annulée en raison de la pandémie, afin de muscler son offre cinéma. Et elle continue aussi de développer ses propres productions. Netflix proposera 70 films originaux en 2021, et promet au moins une nouveauté par semaine. Du jamais vu ! Parmi elles, le très attendu "Red Notice", avec Dwayne Johnson, Ryan Reynolds et Gal Gadot. Un film produit pour au moins 150 millions d’euros. C’est l’un des plus gros paris de Netflix avec un budget digne des plus gros films produits pour le cinéma.