Brut au sommet, Emmanuel Macron dans Valeurs actuelles, plus de pub politique sur Twitter et CR7, roi du pétrole et d'Instagram

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Le journal des médias est une chronique de l'émission Culture médias
Partagez sur :

Alors que le média vidéo Brut a annoncé avoir réalisé une levée de fonds de 40 millions d’euros, Valeurs actuelles s'offre une interview exclusive d'Emmanuel Macron. Twitter annonce la fin des publicités politiques sur son réseau social et Christiano Ronaldo a touché plus d'argent grâce à Instagram que grâce au football.

Un média français qui monte qui monte : Brut !

Qui monte même très haut ! Le média vidéo a annoncé ce mercredi avoir réalisé une levée de fonds de 40 millions d’euros. Une somme spectaculaire pour une start-up française et qui dit bien comment l’équipe de Brut s’est installée dans le paysage de ces médias nouvelle génération...uniquement disponible sur Internet et seulement sur les réseaux sociaux. Brut, c’est l’histoire de quatre associés : Renaud Le Van Kim, Guillaume Lacroix, Roger Coste et Laurent Lucas qui ont installé une marque qui dépasse nos frontières. Brut est aujourd’hui disponible dans 60 pays et revendique déjà 10 milliards de vidéos vues pour cette année. Pas mal pour une petite boîte née à Paris il y a seulement deux ans. Seule petite chose qui peut étonner : si l’entreprise continue de lever fréquemment de l’argent et donc d’attirer l’intérêt d’investisseurs ce qui la valorise à 130 millions d’euros, son chiffre d’affaires reste relativement modeste. Selon Le Figaro, il devrait être situé entre sept et dix millions d’euros cette année.

Quatrième numéro du Grand échiquier ce jeudi soir sur France 2, et c’est toujours Anne-Sophie Lapix qui est aux commandes.

Une fois de plus, il y a aura du beau monde sur le plateau de l’émission : Lang Lang, Cécilia Bartoli, Monica Bellucci, Véronique Sanson, Jérôme Commandeur, le chanteur Rilès ou encore le danseur étoile Karl Paquette. De quoi faire naître quelques rencontres inattendues. Ce quatrième numéro du Grand échiquier aura une petite particularité. Pour la première fois, il ne sera pas en direct. La faute à l’impossibilité de faire correspondre les agendas des uns et des autres. L’émission a donc été mise en boîte ce mercredi soir avec également sur le plateau, le meilleur client des médias français, Fabrice Lucchini. Fabrice Lucchini permettra-t-il à l’émission produite par 3oeil (qui produit C à vous sur France 5) de réaliser une meilleure audience ? Depuis son lancement, Le Grand échiquier n’a fait que décliner. Un peu plus de deux millions de téléspectateurs en décembre dernier, puis 1,6 million en mars et 1,4 million en juillet. Le dernier numéro avait en plus été battu par des films vus et revus "On a retrouvé la 7e compagnie", "Taken 3" et "La soupe aux choux ".

Une disparition qui va faire de la peine à de nombreux auditeurs d’Europe 1 et France Inter.

La journaliste Françoise Gaujour est morte ce mercredi à l’âge de 68 ans. Elle a été la première femme à présenter une revue de presse. À l’époque, c’était chez nos amis de France Inter. Après quelques années à la télévision, elle entre à Europe 1 en 1996 avec l’arrivée de Jérôme Bellay. Françoise Gaujour sera inhumée à Bagneux.

Comme chaque semaine, Valeurs actuelles sort un nouveau numéro, mais celui-ci est un peu spécial puisqu’il contient une interview d’Emmanuel Macron.

Spécial en effet car c’est la première fois qu’Emmanuel Macron s’exprime dans l’hebdomadaire, où François Hollande n’était jamais apparu non plus. Pour y lire les propos d’un chef de l’État, il faut remonter à 2012 lorsque Nicolas Sarkozy menait campagne pour sa réélection. C’est donc forcément un événement pour le magazine de la droite conservatrice. En tout ce sont 12 pages qui sont consacrées à cette rencontre entre le journaliste et Emmanuel Macron, 12 pages de “confidences” comme le présente Valeurs actuelles. Des "confidences" qui ne sont pas sans créer quelques polémiques, notamment du côté de l’Élysée. Le journaliste de Valeurs actuelles raconte les conditions dans lesquelles se sont déroulées cet entretien à haute altitude. Louis de Raguenel était donc bien dans l’avion présidentielle et Valeurs actuelles est bien dans les kiosques ce matin.

Les pubs politiques sur Twitter, c’est terminé !

C’est le patron de Twitter, Jack Dorsey qui l’a dit sur Twitter dans une série de 11 messages mis en ligne ce mercredi soir. Jack Dorsey estime qu’un message politique doit vous toucher seulement si vous suivez la personne qui le poste. Selon Jack Dorsey "nous ne pouvons pas dire que nous travaillons dur pour empêcher les gens de détourner le système en diffusant de fausses informations...mais que si quelqu’un nous paye pour forcer les gens à voir leur publicité politique, eh bien qu’ils disent ce qu’ils veulent". Un message qui vise clairement à se moquer de Mark Zuckerberg, le patron de Facebook, qui est justement accusé de laisser se propager des fake news sur sa plateforme, au seul titre que ce sont des publicités dont certaines achetées par les équipes de Donald Trump.

Christiano Ronaldo empoche un pactole grâce à Instagram.

43 millions d’euros en un an pour 49 messages sponsorisés postés sur Instagram en un an, voilà ce que ça rapporte d’être suivie par 188 millions de personnes. C’est une information du journal L’Équipe. Les revenus issus d’Instagram dépassent le seul salaire du joueur qui gagne 30 millions d’euros à la Juventus de Turin. En seulement trois ans, Christiano Ronaldo (surnommé CR7) a gagné 100 millions de followers.