Le grand direct des médias - Retour en force des jeux TV : Valeurs sûres ou solutions de facilité ?!

SAISON 2013 - 2014 , modifié à
  • A
  • A
1: 16:35
Partagez sur :

Thomas Joubert et son équipe décryptent et analysent l'univers de la télé et l'actualité des médias. Sans concession et sans langue de bois.

- TANIA Young  – Animatrice
Pour Le Grand Spectacle  à l’occasion du festival interceltique de Lorient à 20h55 sur France 3.

- Débat : Retour en force des jeux TV : Valeurs sûres ou solutions de facilité ?!
Avec Benjamin Josse 
et François Ouisse

- Buzz du jour : Doit-on faire de la prévention contre l'homophobie à l'école ? 

La semaine dernière, après deux ans de procédure, l’association de soutien aux jeunes homosexuels le Refuge a obtenu un agrément du ministre de l’éducation nationale. Cet agrément lui donne la possibilité de donner des conférences dans les lycées afin de sensibiliser les lycéens au sujet de l’homophobie.

L'association intervient depuis quatre ans en milieu scolaire et s’est occupée de 1 500 élèves, qui intervient depuis 2010 dans des lycées d'enseignement général et professionnel du Languedoc-Roussillon, plus récemment en PACA et en région parisienne, a déjà sensibilisé plus de 1 500 élèves.

Certaines associations comme les Associations familiales catholiques (CNAFC) réagissent en craignant pour la neutralité de l’école et font référence à l’agrément de SOS Homophobie qui avait été retiré en 2012 par le tribunal administratif de Paris avant d’être octroyé à nouveau un an plus tard.

L’an dernier, l’association Le Refuge a rendu un rapport au Sénat expliquant que le taux de suicide chez les jeunes homosexuels était 12 fois supérieur à celui des hétérosexuels. Selon ce même rapport, 30% des gays de moins de 25 ans auraient déjà tenté de se suicider.

Et vous qu’en pensez-vous ? 

-   Pensez-vous qu’il faille multiplier ces campagnes de sensibilisation dans les lycées afin de lutter contre l’homophobie ?
- Estimez-vous, au contraire, que l’école ne devrait pas être le lieu de tels programmes qui n’auraient pas d’autre résultat que celui de favoriser les clivages en politisant le sujet ?

Pour en parler

- Benoit de Peyramont, avocat à Paris et bénévole pour l’association Le Refuge.
- Christian Combaz, écrivain et polémiste.

 

Les émissions précédentes