Le grand direct des médias - Pourquoi les émissions d’Histoire cartonnent ?

SAISON 2013 - 2014
  • A
  • A
1: 8:30
Partagez sur :

Thomas Joubert et son équipe décryptent et analysent l'univers de la télé et l'actualité des médias. Sans concession et sans langue de bois.

                                   

- Que vaut la nouvelle émission de France 2 Face à la bande  diffusée à 18h05 ?  
 Avec Maxime Gueny – Journaliste Médias +     

- Numéro du documentaire Sale temps pour la planète, qui s’intéresse cette fois aux Etats-Unis.  
Avec Morad Ait-Habbouche – Réalisateur       

- Pourquoi les émissions d’Histoire cartonnent ? 
Avec Pierre Baron – Directeur de la rédaction d’Historia
Et François Viot – Rédacteur en chef Télé Cable Sat

 

- Buzz du jour : Êtes-vous prêts à acheter vos médicaments en supermarché ? 

 Hier, le quotidien Les Echos nous a dévoilé une partie du rapport de l'Inspection générale des finances sur les professions réglementées. Ce rapport qui ne devait pas être publié envisage des réformes qui pourraient faire baisser jusqu'à 20% du prix de certaines professions réglementées et il recommande entre autres la fin du monopole des pharmaciens sur la vente de certains médicaments. 
Deux types de médicaments qui ne nécessitent pas d'ordonnance pourraient donc se retrouver en vente dans les grandes surfaces : ceux qui peuvent être remboursés (Doliprane, Apegic, Spasfon par exemple) et ceux qui ne sont pas remboursés (Nurofen, Fervex, Humex). Si le premier ministre Arnaud Montebourg a décarré il y a quelques jours vouloir "lutter contre les rentes" y compris chez "certaines professions de santé", il faut rappeler que l'an dernier, la ministre de la santé Marisol Touraine avait écarté cette hypothèse d'une vente de médicaments en grandes surfaces. 
Selon une enquête de l'UFC-Que Choisir, le prix de l'aspirine Upsa vitaminée peut varier de 1,30 à 4,95 euros suivant l'officine. Michel-Edouard Leclerc, PDG de la marque éponyme, pense être capable de "pratiquer des prix inférieurs de 25 à 30% par rapport aux officines". Et pourtant, selon la revue Le moniteur des pharmacies, l'ouverture à la concurrence en Italie n'a pas au final "favorisé une diminution des prix", contrairement à ce que noterait le rapport de l'IGF. 

Et vous qu’en pensez-vous ?

-   Pensez-vous que les médicaments doivent nécessairement être vendus en pharmacie par des professionnels de la santé ?
- Estimez-vous au contraire qu’en achetant vos médicaments en grande surface, vous pourriez faire des économies utiles ?

Pour en parler

-  Mathieu Escot,  Responsable adjoint du service des études pour UFC-Que Choisir
- Philippe Gaertner, Président de la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France

Les émissions précédentes