Only god forgives : "un polar sans suspens"

  • A
  • A
4:13
    Le Journal de Cannes est une chronique de l'émission Europe matin
    Partagez sur :

    Bruno Cras revient sur le fim sanglant de Nicolas Winding Refn, Only god forgives. Thierry Geffrotin dresse un portrait décalé de Jackie Stewart.