Des bars et des sites pour lire

SAISON 2013 - 2014 , modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :

Le Salon du Livre de Paris s’achève aujourd’hui, occasion de parler des nouvelles lectures.

Thomas : Le Salon du Livre de Paris s’achève aujourd’hui, occasion de parler des nouvelles lectures.

Yolaine : Cette semaine, c’est aussi la Semaine de la Presse et des Médias dans les écoles.Car si les gens lisent moins, trop pris par d’autres tentations, cinéma, informatique, réseaux sociaux  etc ils lisent différemment. Vous avez peut-être entendu parler par exemple de ces bars où, au lieu de regarder des matchs de foot sur écrans géants, les gens lisent ou parlent de livres autour d’un verre. Ça se fait beaucoup à Amsterdam où les soirées commencent par une discussion entre auteurs et lecteurs, puis se poursuit jusque tard en musique. En France, on est un peu plus sages, mais cela commence dans quelques lieux à Paris ou le Café Livres à Lille.

Thomas : Alors les gens lisent toujours, mais en plus ils écrivent ?!

Yolaine : Oui, un sondage pour le moins surprenant de l’Ifop révèle que 14% des Français ont déjà écrit un livre ! Plus décevant : 99% de ces ouvrages sont rejetés chaque année par les maisons d’édition. C’est pour ça que de plus en plus d’auteurs choisissent de publier en ligne sur des sites comme monBestseller.com, ou jelivremonhistoire.com, un peu à l’image d’E.L. James avec Fifty Shades of Grey et d’Agnès Martin-Lugand, avec Les Gens Heureux Lisent et Boivent du Café.

Thomas : Ça permet de toucher un public assez large, j’imagine.

Yolaine : Tout à fait, et ça permet aussi de prendre la vraie qualité de l’ouvrage car si ce n’est pas toujours facile d’être franc avec un écrivain, sur Internet, la sentence est imparable : si votre livre plait, il sera beaucoup lu et « liké ». Si c’est l’inverse, vous saurez à quoi vous en tenir. Cela dit, on écrit d’abord pour soi, à vous de savoir s’il faut ou non tourner la page

Les émissions précédentes