Filière djihadiste de Lunel : "Je porte ma part de responsabilité"

, modifié à
  • A
  • A
5:42
© AFP
L'interview de demain est une chronique de l'émission Votre grand journal du soir
Partagez sur :

Entre 2013 et 2014, une vingtaine de jeunes originaires de la ville héraultaise de Lunel est partie faire le djihad en Syrie. Tahar Akermi, éducateur à la MJC de Lunel pendant 28 ans, témoigne. "J'aurais pu être le papa de ces gamins-là", lâche-t-il.

Invité(s) : Tahar Akermi, président de l’association Arts et culture à Lunel, il a été éducateur à la MJC de Lunel pendant 28 ans