Erik Meyer : "Le gouvernement a attendu le début de la grève pour mesurer le mécontentement des cheminots"

, modifié à
  • A
  • A
Erik Meyer, Sud Rail, Europe 1, 1280 5:35
© Europe 1
L'interview de demain est une chronique de l'émission Votre grand journal du soir
Partagez sur :

Erik Meyer, secrétaire fédéral de Sud Rail, estime que les revendications des syndicats, connues "depuis un mois", n'ont pas été entendues par le gouvernement : "Il a fallu le début de la grève pour recevoir un courrier de la ministre (des Transports, ndlr) qui entend maintenant ouvrir des tables rondes de négociation."

Invité(s) : Erik Meyer, secrétaire fédéral de Sud Rail