Une mémoire auxiliaire pour ne plus oublier les visages

, modifié à
  • A
  • A
1:36
L'innovation du jour est une chronique de l'émission Europe Matin - 5h-7h
Partagez sur :

Anicet Mbida nous offre chaque matin ce qui se fait de mieux en matière d'innovation.

Ça nous est tous déjà arrivé. On se retrouve face à quelqu’un que l’on connaît mais on est incapable de se rappeler son nom ou comment on l’a rencontré. Anicet Mbida a trouvé la solution, un petit appareil qui aide à remettre un nom sur un visage.

Il s’appelle MyMe d’OrCam. C’est un petit boîtier très discret avec une caméra que l’on clipse sur la poche de sa veste ou sur son torse. Et dès qu’on croise quelqu’un, il vous envoie une notification sur votre téléphone.

Là, de deux choses l’une : c’est la première fois que vous croisez la personne, vous pourrez remplir sa fiche (nom, prénom, cadre dans lequel vous l’avez rencontré, etc.). Par contre, si elle est déjà passée devant le boîtier, il fera de la reconnaissance faciale pour dire qui est en face de vous.

Comme ça, si on a un trou de mémoire, il suffit de jeter un coup d’œil sur son téléphone.

Il filme donc toutes les personnes que l’on croise. Ça ne pose pas de problèmes de vie privée ?

Eux disent que non, puisque rien n’est enregistré par l’appareil, rien n’est envoyé sur Internet. Il n’y a pas, non plus, de recherche sur les réseaux sociaux pour savoir à qui on a affaire. Mais ce n’est quand même pas rassurant d’imaginer des caméras qui vont décortiquer tous les visages qu’elles croisent.

En tout cas, c’est aussi un signe des temps. On a oublié les numéros de téléphone avec le smartphone. Les anniversaires avec Facebook. On ne se souvient plus des itinéraires maintenant qu’il y a le GPS. Demain, on aura peut-être des applis qui retiendront le nom des gens à notre place.