Un contrôle parental automobile pour les jeunes conducteurs

  • A
  • A
1:31
L'innovation du jour est une chronique de l'émission Europe Matin - 5h-7h
Partagez sur :

Anicet Mbida nous offre chaque matin ce qui se fait de mieux en matière d'innovation.

Bonjour Anicet Mbida. On connaît le contrôle parental sur Internet. Le même type de technologie arrive dans l’automobile. On pourra brider la vitesse de sa voiture et l’empêcher d’aller à certains endroits.
Comme ça, on sera un peu plus rassuré quand le grand vous demande :

- "Hey les parents, je peux prendre la voiture ?"
- "Oui, pas de problème… Je mets juste quelques restrictions".
C’est devenu possible parce que les voitures sont maintenant bourrées d’électronique. L’accélération, les freins, le volant, tout est désormais contrôlé par l’ordinateur de bord. Donc on peut très bien le reprogrammer pour empêcher un jeune conducteur d’aller trop vite, d’accélérer trop fort ou d’avoir une conduite dangereuse. Et comme la plupart des voitures sont aujourd’hui équipées de GPS, on peut aussi envoyer une alerte dès qu’elle sort d’une zone définie à l’avance, voire même, la bloquer à distance.
Il y a déjà des voitures qui utilisent ce système ?
Oui, c’est une option qui vient d’arriver chez Tesla. Il fabrique des voitures électriques haut de gamme, très chères et surtout, très rapides (0 à 100 en 3 secondes). Donc souvent, quand leurs propriétaires les laissent à un voiturier, il en profite pour s’amuser à accélérer comme un fou. Eh bien désormais, en plus du contrôle parental, il y a aussi un mode "voiturier" qui bride l’accélération à 25% et qui empêche d’ouvrir le coffre et la boite à gants.
La bonne nouvelle, c’est que ce n’est pas limité aux voitures haut de gamme. Les assureurs poussent, en ce moment, à la généralisation de ce système. Notamment pour garantir que les jeunes conducteurs respectent bien leur permis probatoire.
Mais ça revient à avoir un mouchard dans la voiture.
Oui, mais ça permettra aussi d’avoir des assurances