Tru Earth : une lessive en bandelette de papier

  • A
  • A
1:57
L'innovation du jour est une chronique de l'émission Europe Matin - 5h-7h
Partagez sur :

Chaque jour, Anicet Mbida nous fait découvrir une innovation qui pourrait bien changer notre façon de consommer. Ce vendredi, il s'intéresse à une invention de la start up canadienne Tru Earth, de la lessive en bandelettes de papier.

L'innovation du jour s’intéresse aux lessives. On connait celles qui sont liquides, en poudre ou en dosettes. Désormais, il existe aussi une lessive sous forme de bandelettes de papier.

C’est assez surprenant. Cela ressemble un peu à du papier d’Arménie en plus grand. Il faut imaginer un bloc de feuilles prédécoupées. On déchire une languette d’une dizaine de centimètres de long, sur trois de large. On la met dans le tambour. On ajoute le linge et c’est parti ! La bandelette va être totalement dissoute au lavage.

Cela s’utilise donc comme de la lessive traditionnelle. Mais c’est beaucoup plus écologique. Cela prend très peu de place (l’encombrement d’un livre de poche). Surtout, l’emballage est en papier recyclé. Là où les bidons et les boîtes de lessives actuelles sont en plastique. Un plastique rarement recyclé, qui finit, au mieux, à l’incinérateur, au pire dans l’océan.

Et la composition de la lessive ? Est-ce qu’elle est écologique ?

C’est ce qu’ils assurent : sans parabens, sans phosphates, hypoallergénique, certifiée végan, etc. Évidemment, comme toutes ses concurrentes, elle lave "plus blanc que blanc".

C’est Tru Earth, une startup canadienne qui a lancé cette lessive. Elle est vraiment typique de la tendance actuelle : on cherche à créer des détergents respectueux de la nature, aussi bien, dans leur contenant que dans leur contenu. Il existe, par exemple, un fabricant de gel douche dont l’emballage est fabriqué en savon. Quand il est vide, on se frotte avec la bouteille ! C’est un produit de Soapbottle, une startup allemande.

Qu’est-ce l’on attend désormais ?

De savoir ce que vont faire les plus gros pollueurs en plastique : les vendeurs de boissons. On rappelle que le gouvernement a fixé un objectif de 100% de plastiques recyclés d’ici 2025. C’est dans quatre ans. Il va donc y avoir de gros changements dans nos emballages.