1:50
  • Copié

Anicet Mbida nous livre chaque matin ce qui se fait de mieux en matière d'innovation. Ce mercredi, il présente le résultat du travail de chercheurs du MIT, qui ont mis au point un tube dont le revêtement ultra-glissant permet de limiter les pertes de dentifrice.

Votre innovation du jour, beaucoup en rêvaient : ne plus tordre son tube dentifrice pour aller chercher la dernière goute. Des tubes avec un revêtement ultra glissant vont enfin être commercialisés.

On n’aura plus l’impression de se faire avoir. On pourra profiter du moindre gramme de pâte de son dentifrice. Ce n’est d’ailleurs pas par hasard, si les tubes d’aujourd’hui sont opaques. C’est pour qu’on ne puisse pas voir qu’il en reste encore à l’intérieur. Avec ce revêtement ultra-glissant, plus rien ne va adhérer. La totalité du contenu va s’écouler sans effort. Et on pourra avoir des tubes totalement transparents. 

La technologie s’appelle LiquiGlide. Cela fait neuf ans qu’on l’attend (depuis sa présentation par des chercheurs du MIT). Elle est enfin disponible. Et cela commence sur les tubes de dentifrice Colgate Elixir.

Neuf ans ? Pourquoi ça a mis autant de temps ?

La technologie fonctionnait. Mais jusqu’ici, le revêtement n’était pas homologué pour le contact alimentaire. On s’en servait uniquement sur des colles ou de la peinture pour éviter qu’elles adhèrent au couvercle.

Désormais, on va pouvoir l’utiliser dans l’agroalimentaire et éviter de secouer, taper et s’énerver sur son tube de ketchup ou de mayonnaise. Elle enlèvera aussi pas mal de frustration dans les cosmétiques. Car il n’y a pas que le tube dentifrice que l’on tortille. Il y a aussi les tubes de crème. Le gel-douche qu’on retourne, le vernis qui reste accroché aux parois, etc.

Ça veut dire qu’il faut s’attendre à de gros changements dans les emballages ?

Oui et pas seulement pour le côté pratique ou pour être sûr d’en avoir pour son argent. Distribuer la totalité du produit sans laisser une micro-goutte, permet aussi d’éviter les déchets et de faire la promotion d’emballages plus responsables. De développer le vrac, par exemple.