Réalité virtuelle : les concerts vont enfin pouvoir reprendre mais à distance

  • A
  • A
2:12
L'innovation du jour est une chronique de l'émission Europe Matin - 5h-7h
Partagez sur :

Chaque jour, Anicet Mbida nous fait découvrir une innovation qui pourrait bien changer notre façon de consommer. Ce vendredi, il revient sur la reprise des concerts qui avaient tous été stoppés pour cause de Covid. Certains artistes se sont lancés dans des concerts en réalité virtuelles. Certaines plateformes de streaming ont également lancé la possibilité de réaliser des shows suivis par les fans à moindre coût.

L’innovation du jour ce sont des techniques pour relancer les concerts de musique pop. Les grandes tournées sont de retour. Pas dans les stades ni dans les grandes salles (Covid oblige). Mais en réalité virtuelle et dans des jeux vidéo.

Jeudi matin, le groupe Major Lazer  a relancé sa tournée qu’il avait stoppée à cause du Covid et il y avait plus de 40.000 personnes pour la première date. C’était un concert un peu spécial puisqu’il a eu lieu en réalité virtuelle. On met un casque sur la tête, des écouteurs et on est projeté dans une salle de concert virtuelle, avec le groupe qui joue en direct, filmé devant soi. On peut tourner la tête, voir les avatars des autres participants. Comme dans un concert classique sauf que chacun reste chez lui.

Même chose, le week-end dernier avec le rappeur Lil Nas X (Old Town Road) qui a fait un show gigantesque sur plusieurs jours, suivit par 33 millions de personnes sur Roblox, le jeu vidéo pour ados qui monte en ce moment. On est donc très loin des concerts improvisés en direct sur Facebook pendant le premier confinement.

Mais ça reste encore réservé aux stars internationales. Il n’y a rien pour les plus petits artistes ?

Plusieurs plates-formes proposent désormais du streaming payant (LiveNow, Mandolin ou Single Music). On achète son billet et on reçoit un lien pour visionner le concert depuis son canapé. C’est comme cela que le groupe Gorillaz va lancer sa tournée, début décembre, pour la sortie de son dernier album. Certes, on ne voit plus l’artiste en vrai, devant soi. Mais c’est beaucoup moins cher : autour d’une dizaine d’euros, contre 50, 60 ou même 80 euros pour certains artistes.