Ossia : une technologie pour pouvoir recharger son téléphone, sa montre ou sa tablette sans aucun fil

1:57
  • Copié

Chaque jour, Anicet Mbida nous fait découvrir une innovation qui pourrait bien changer notre façon de consommer. Ce jeudi, il s'intéresse à une nouvelle technologie développée par la startup américaine Ossia. Elle sera commercialisée par le Français Archos avec une gamme d’appareils comme une caméra de surveillance, une tablette, un téléphone ou une montre connectée. Dès qu’ils se trouveront à proximité d’une borne spéciale, ils se rechargeront automatiquement, sans fil et sans branchement.

L’innovation du jour, c’est une bonne nouvelle pour ceux qui sont toujours à court de batterie. On va enfin pouvoir recharger son téléphone, sa montre ou sa tablette sans aucun fil.

Sans aucun fil, sans rien brancher. Même pas besoin de le sortir de sa poche ou de le poser sur un support spécial.

 

Cela fait longtemps que l’on travaille sur la transmission d’électricité sans fil comme en wifi. Cette fois, ça y est ! Les premiers appareils vont enfin être commercialisés. Et c’est le Français Archos qui sera parmi les premiers avec toute une gamme d’appareils : caméra de surveillance, tablette, téléphone, montre connectée… Plus besoin de penser à les charger. Dès qu’ils se trouveront à proximité d’une borne spéciale, ils se rechargeront automatiquement.

Le fonctionnement ressemble à celui d’une box wifi. Il y a une base que l’on pose dans un coin. Elle va ensuite envoyer un faisceau d’ondes que l’appareil va convertir en électricité.

Ça a l’air magique, mais on va encore être bombardés par des ondes. Il n’y a pas de risque pour la santé ?

A priori non, puisqu’ils ont reçu un agrément officiel. Cela signifie qu’il y a eu des tests indépendants et que la technologie est conforme aux normes de puissance et de rayonnement. Il ne devrait donc pas y avoir de danger pour l’homme.

 

La technologie n’est pas développée par Archos, mais par Ossia, une startup américaine. Ces dernières années, elle a multiplié les faux départs notamment parce qu’elle n’arrivait pas à obtenir ce fameux agrément. C’est désormais le cas depuis quelques mois. Les produits peuvent donc être commercialisés.

Ça veut dire qu’il faudra acheter un nouvel appareil. On ne pourra pas adapter son téléphone actuel ?

Non, il faudra une housse spéciale ou un adaptateur. C’est comme avec tout nouveau standard : il faudra convaincre les fabricants de prendre une licence et de développer des appareils compatibles. Il faudra aussi convaincre le grand public. On l’a vu avec les compteurs Linky et la 5G : dès qu’une nouvelle technologie sans fil arrive, elle a vite fait de provoquer une psychose.

L’innovation du jour, c’est une bonne nouvelle pour ceux qui sont toujours à court de batterie. On va enfin pouvoir recharger son téléphone, sa montre ou sa tablette sans aucun fil.

 

Sans aucun fil, sans rien brancher. Même pas besoin de le sortir de sa poche ou de le poser sur un support spécial.

Cela fait longtemps que l’on travaille sur la transmission d’électricité sans fil comme en wifi. Cette fois, ça y est ! Les premiers appareils vont enfin être commercialisés. Et c’est le Français Archos qui sera parmi les premiers avec toute une gamme d’appareils : caméra de surveillance, tablette, téléphone, montre connectée… Plus besoin de penser à les charger. Dès qu’ils se trouveront à proximité d’une borne spéciale, ils se rechargeront automatiquement.

Le fonctionnement ressemble à celui d’une box wifi. Il y a une base que l’on pose dans un coin. Elle va ensuite envoyer un faisceau d’ondes que l’appareil va convertir en électricité.

 

Ça a l’air magique, mais on va encore être bombardés par des ondes. Il n’y a pas de risque pour la santé ?

 

A priori non, puisqu’ils ont reçu un agrément officiel. Cela signifie qu’il y a eu des tests indépendants et que la technologie est conforme aux normes de puissance et de rayonnement. Il ne devrait donc pas y avoir de danger pour l’homme.

La technologie n’est pas développée par Archos, mais par Ossia, une startup américaine. Ces dernières années, elle a multiplié les faux départs notamment parce qu’elle n’arrivait pas à obtenir ce fameux agrément. C’est désormais le cas depuis quelques mois. Les produits peuvent donc être commercialisés.

 

Ça veut dire qu’il faudra acheter un nouvel appareil. On ne pourra pas adapter son téléphone actuel ?

 

Non, il faudra une housse spéciale ou un adaptateur. C’est comme avec tout nouveau standard : il faudra convaincre les fabricants de prendre une licence et de développer des appareils compatibles. Il faudra aussi convaincre le grand public. On l’a vu avec les compteurs Linky et la 5G : dès qu’une nouvelle technologie sans fil arrive, elle a vite fait de provoquer une psychose.