Œuvres d'art vandalisées : un gel pour enlever la dernière couche de peinture

  • A
  • A
1:45
L'innovation du jour est une chronique de l'émission Europe Matin - 5h-7h
Partagez sur :

Chaque jour, Anicet Mbida nous fait découvrir une innovation qui pourrait bien changer notre façon de consommer. Ce jeudi, il s'intéresse à l'invention d'une équipe de chercheurs italiens. Ils ont réussi à mettre au point un gel capable d’effacer la toute dernière couche de peinture, ce qui permettrait de retirer les graffitis sur les œuvres d'art vandalisées.

L’innovation du jour pourrait protéger les œuvres de street art du vandalisme. Vous avez trouvé une technique de nettoyage capable de supprimer les graffitis sans toucher la peinture qui est en dessous.

On se souvient de toutes les œuvres de Bansky qui ont été vandalisées, du visage géant de Marianne à qui, récemment, on a rajouté des larmes de sang. Ou pire, il y a quelques années, le portrait de Jésus en Espagne, qui avait été soi-disant restauré, mais en fait, complètement massacré.

En principe, c’est totalement irrattrapable. Une fois que l’on a repeint sur de la peinture, à part tout enlever, on ne peut plus rien faire. Eh bien, une équipe de chercheurs italiens a réussi à mettre au point un gel capable d’effacer la toute dernière couche de peinture et celle-là uniquement, même si elle ne fait que quelques microns d’épaisseur. On ne touche pas à l’œuvre qui est en dessous. On retire uniquement la partie vandalisée.

Ça parait magique. Ça a été testé, ça fonctionne ?

Oui, cela a été testé sur plusieurs œuvres de rue à Florence en Italie. Florence qui est devenue un haut lieu du street art et, par ricochet, du vandalisme. Apparemment, cela fonctionne plutôt bien. Une dizaine d’œuvres ont déjà été restaurées. Et cela ne prend que quelques minutes.

Il y a quand même une limite à la technologie. Elle ne fonctionne pas avec n’importe quel type de peinture, seulement les plus modernes (acryliques, vinyles, acétones, etc.). Ce qui est plutôt une bonne chose, car c’est celles que l’on trouve dans les bombes de peintures et les marqueurs.

Ça veut dire que ça ne marcherait pas pour révéler un tableau qui a été peint sur un autre ?

Non. Si c’est de la peinture à l’huile ou de la gouache, cela ne fonctionnera pas. C’est vraiment conçu pour le vandalisme moderne. Pas pour les Van Gogh qui n’ont pas assez d’argent pour s’acheter de nouvelles toiles.