Littérature et numérique : des romans écrits spécifiquement pour les tablettes et les téléphones portables

SAISON 2017 - 2018 , modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Anicet Mbida nous offre chaque matin ce qui se fait de mieux en matière d'innovation.

Ce jeudi, on innove à la fois en littérature et dans le numérique avec des romans écrits spécifiquement pour les tablettes et les téléphones portables.

Et c’est une super idée. Jusqu’ici, un livre électronique c’était simplement la reproduction sur écran du livre papier. Par exemple, il est toujours question de pages, alors qu’on a pris l’habitude de faire défiler le texte sur nos écrans.

On pourrait aussi prendre en compte des éléments spécifiques comme le GPS ou la connexion internet pour rendre le récit encore plus immersif.

C’est l’idée derrière le projet Ambient Literature mené par plusieurs universités anglaises : créer une nouvelle façon d’écrire des fictions qui intègre le monde qui nous entoure directement dans l’histoire.

Qu’est-ce que ça veut dire pour un roman par exemple ?

Par exemple, ils ont écrit un polar qui utilise l’actualité du moment pour être encore plus ancré dans la réalité. Donc quand le héros écoute les infos par exemple, ce sont vraiment celles du jour qui sont décrites.

Il y a aussi une histoire de fantôme qui démarre toujours dans la ville dans laquelle on se trouve. Paris, Bordeaux, St-Etienne ou Bangkok. Tout dépend des coordonnées GPS. Certaines descriptions utilisent même la météo et la saison. Donc si on est à Paris, au printemps et qu’il pleut, ce sera pris en compte dans l’histoire.

Il y a plein d’autres exemples. Mais cela implique une nouvelle façon d’écrire. L’auteur devra ajouter des conditions, des options à son texte, un peu comme dans les livres dont vous êtes le héros.

Ce n’est pas un peu gadget. Ça apporte vraiment quelque chose ?

Oui, parce que ça reste subtil. On ne cherche pas à en mettre plein la vue avec du son et des animations. C’est toujours le récit qui prime.

Rappelons que dans toute création, il y a toujours eu cette prise en compte du support. En BD, par exemple, Hergé utilisait la dernière case pour créer du suspens avant de tourner la page. Donc, pourquoi ne pas prendre aussi en compte ce nouveau canevas (un écran, géolocalisé et connecté) pour créer de nouvelles expériences de lecture ?

En tout cas, si vous voulez vous faire une idée, cela se passe sur Ambientlit.com. Il y a plusieurs exemples gratuits mais en anglais malheureusement.

Les émissions précédentes