iNeuraLS : la formation des pilotes de l’US Air Force accélérée grâce à la stimulation cérébrale

  • A
  • A
1:30
L'innovation du jour est une chronique de l'émission Europe Matin - 5h-7h
Partagez sur :

Chaque jour, Anicet Mbida nous fait découvrir une innovation qui pourrait bien changer notre façon de consommer. Ce mercredi, il s'intéresse à un programme intitulé "iNeuraLS" basé sur la stimulation cérébrale pour accélérer l’apprentissage des futurs pilotes de l’US Air Force.

Même l’innovation est américaine ce matin. On se rappelle de cette scène du film "Matrix" où l’héroïne reçoit des compétences de pilote d’hélicoptère directement dans son cerveau. Aujourd’hui, la réalité rattrape la fiction. L’armée américaine lance un programme similaire pour accélérer la formation de ses pilotes.

Cela va se passer comme dans le film "Matrix". Ils vont analyser l’activité cérébrale de leurs meilleurs pilotes. Ensuite, ils utiliseront ces informations pour stimuler le cerveau des nouvelles recrues ce qui devrait leur faire apprendre les manœuvres deux fois plus vite.

Il faut savoir que l’US Air Force manque cruellement de pilotes en ce moment. Elle a donc lancé le programme iNeuraLS pour accélérer leur formation en utilisant la stimulation cérébrale. Et les premières recrues vont commencer à recevoir des petites décharges dans le cerveau, sur la base Wright-Patterson dans l’Ohio.

Mais est-ce qu’on est sûr que ça marche ?

Oui. Cela fait plus de dix ans que l’on travaille dans ce domaine. Il a été prouvé qu’en stimulant certaines zones du cerveau, cela permettait aux neurones de faire davantage de connexions et d’améliorer l’apprentissage. Mais pas l’apprentissage de n’importe quoi. Seulement de tout ce qui associe la mémoire et une fonction motrice. Donc cela ne permettra pas de devenir bon en maths. Mais cela peut fonctionner pour apprendre des manœuvres de pilote. si on trouve d’abord la bonne intensité et l’endroit précis où stimuler.

C’est l’objectif du programme de l’armée américaine. Aujourd’hui, la formation d’un pilote peut durer des années. À terme, ils espèrent la réduire à quelques mois, voire à quelques semaines.