Et si l'on pouvait replier son casque de vélo et le ranger dans sa poche ?

  • A
  • A
1:37
© Europe 1
L'innovation du jour est une chronique de l'émission Europe Matin - 5h-7h
Partagez sur :

Anicet Mbida, dans sa chronique quotidienne sur l'innovation, présente un casque original. Il s'agit d'un casque de vélo souple et pliable !

La sécurité à deux roues propose une innovation originale : un casque pour vélo souple et qui peut se plier à plat afin d'être rangé dans une poche. On le sait tous, la principale raison pour laquelle certains cyclistes n’utilisent pas de casque, c’est parce qu’ils sont trop gros, trop encombrants. On ne sait jamais où les ranger.

Imaginez maintenant un casque mou et souple, un peu comme un bonnet, que l’on peut écraser et replier à plat sur lui-même pour en faire une petite galette de 3-4 cm d’épaisseur. Cela permet de le glisser facilement dans une poche de manteau ou dans un sac. Et donc d’avoir toujours son casque avec soi.

S’il est mou et souple, comment protège-t-il ?

Il est conçu dans un matériau spécial : une sorte de gel capable de durcir instantanément dès qu’on essaie de l’écraser. C’est ce qu’on appelle un matériau non newtonien. Quand on manipule le casque doucement pour le plier ou l’enfiler, il reste mou. Mais en cas de choc, sa surface va devenir aussi rigide que du plastique, avec juste ce qu’il faut de souplesse à l’intérieur pour absorber le choc. Ce sont les Danois de la startup Newton Rider qui l’ont mis au point. Il est évidemment homologué sinon il ne pourrait pas être commercialisé.

Il pourrait aussi intéresser les utilisateurs de trottinettes ?

Oui, d’autant que ce sont ceux qu’on voit le moins souvent avec des casques. Pour les inciter à en porter, les opérateurs offrent des réductions ou des courses gratuites à ceux qui sont casqués. Du coup, ce casque, comme beaucoup de nouveaux, seront équipés de puces sans contact qu’il suffira de scanner avec l’application pour bénéficier de la promotion.

Désormais, il n'y a vraiment plus d’excuses pour ne pas porter de casque, à vélo ou sur trottinette en libre-service.