Énergie : une éolienne kite-surf en guise de générateur d’électricité

  • A
  • A
1:50
L'innovation du jour est une chronique de l'émission Europe Matin - 5h-7h
Partagez sur :

Chaque jour, Anicet Mbida nous fait découvrir une innovation qui pourrait bien changer notre façon de consommer. Ce lundi, il s'intéresse à une technologie inventée par la startup allemande, Skysails. Il s'agit d'un nouveau type d’éolienne qui fonctionne avec des ailes de kite-surf comme sur les plages.

L’innovation du jour pourrait allier préservation du paysage et énergies renouvelables. Il s’agit d’un nouveau type d’éolienne qui fonctionne avec des cerfs-volants. On ne verra plus de pylônes avec des hélices immenses à l’horizon. Mais des ailes de kite-surf comme sur les plages.

Sauf qu’au bout, il n’y aura pas de surfeur en train de taquiner les vagues, mais un générateur d’électricité.

C’est une toute nouvelle façon de récupérer l’énergie éolienne. On envoie une aile de kite-surf à très haute altitude dans le ciel. On lui fait décrire des huit pour tirer sur le câble avec un maximum de puissance. Ce qui fait ensuite tourner une turbine et un générateur. C’est un peu le principe du yoyo, mais à l’envers.

Tout est automatique ?

Oui. Quand il n’y a plus de vent, le système fait redescendre l’aile automatiquement. Il la plie, la range et, quand le vent revient, il la fait redécoller.

Avantage : cela prend très peu de place au sol (tout rentre dans un container), cela fait très peu d’ombre, pas de bruit, pas d’impact sur les oiseaux. Et quand il n’y a pas de vent, on ne voit rien dépasser à l’horizon.

Tout le contraire des éoliennes à hélices. Qui, en plus, deviennent de plus en plus grandes pour profiter des vents d’altitude (les plus puissants et les plus réguliers). Des vents qui sont plus faciles à aller chercher avec un cerf-volant, sans dénaturer le paysage.

Elles fonctionnent déjà ces éoliennes kite-surf ?

Oui. La technologie vient d’être validée après deux ans d’évaluation. On voulait vérifier aussi bien, le fonctionnement automatique que d’éventuelles nuisances pour les riverains, les avions ou les oiseaux. Et tout s’est bien passé.

C’est une startup allemande, Skysails, qui a développé cette technologie. Elle va désormais être industrialisée, avec l’objectif de construire des parcs de kite-surf générant plusieurs mégawatts d’électricité. On devrait donc en réentendre parler.