Des lunettes qui permettent de traduire en direct

  • A
  • A
1:40
L'innovation du jour est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1 - Le 6h - 9h
Partagez sur :

La commercialisation de ces lunettes commencent ce mois-ci et permettent, comme au cinéma, de voir une traduction s'affiche sur les verres.

L’innovation du jour, on en rêve quand on n’est pas polyglotte. Ce sont des lunettes qui traduisent, en temps réel, ce qu’il se dit.

C’est génial. C’est comme si on avait des sous-titres dans la vraie vie. Imaginez : vous assistez à une conférence. Quelqu’un parle en japonais et, comme au cinéma, vous voyez la traduction s’afficher au fur et à mesure, mais dans les lunettes. Jusqu’ici, c’était de la science-fiction. Mais ça y est, la commercialisation commence ce mois-ci. C’est le résultat d’un partenariat entre Vuzix, un fabricant de lunettes connectées et Zoi Meet, un spécialiste des outils de transcriptions de réunions.

Comment ça marche ? Il faut un téléphone pour faire la traduction ?

Non, même pas. Tout est dans les lunettes (le wifi, les applications, etc.). Le téléphone ne sert qu’à gérer les options et les paramètres plus facilement. En fait, c’est comme si on avait un mini-ordinateur dans les branches et que son écran était projeté devant son œil droit comme un affichage tête-haute de voiture. Du coup, ce n’est pas donné : plus de 700 € les lunettes. On les trouvera donc d’abord dans les entreprises pour les conférences ou des réunions internationales. Car même à 700 €, cela reste beaucoup moins cher qu’un traducteur.

Vous pensez que ça pourrait devenir plus accessible ?

Oui, c’est sûr. Les prix vont baisser. Ce sera exactement comme avec les smartphones et les montres connectées. Cela me fait penser au Google Glass. Je ne sais pas si vous vous souvenez, Google les avait abandonnées parce qu’on ne savait pas trop à quoi elles pouvaient servir. Avec la traduction, on a peut-être trouvé le premier usage intéressant des lunettes connectées.