Des dalles qui comptent les clients dans les magasins

  • A
  • A
1:27
© Europe 1
L'innovation du jour est une chronique de l'émission Europe Matin - 5h-7h
Partagez sur :

C'est un nouvel outil qui pourrait faciliter la vie des commerçants, obliger désormais de jongler avec les règles de distanciation sociales à l'intérieur même de leurs enseignes. Des dalles spécifiques, installées à l'intérieur et à l'extérieur du magasin, peuvent comptabiliser le nombre de clients en train de faire leurs achats, afin de permettre de limiter de façon précise le nombre de personne dans le commerce.  

Depuis lundi, les magasins rouvrent progressivement. Mais à l’intérieur, il faut s’assurer que les clients pourront bien respecter la distanciation sociale. Certains utilisent désormais des dalles spéciales, qui comptent le nombre de personnes qui entrent et qui sortent.

Ce sera beaucoup plus fiable qu’un comptage manuel. Surtout quand le magasin possède cinq ou six entrées sur deux ou trois étages. Ce sont des dalles que l’on installe à chacune des portes (à l’intérieur et à l’extérieur). Elles vont analyser tout ce qui passe dessus. Et être capable de différencier un chariot, quelqu’un qui entre, un animal ou quelqu’un qui sort.

Cela permet de compter les allées et venues et de savoir, en permanence, combien il y a de personnes dans le magasin. Quand le maximum est atteint, on affiche un message sur les bornes d’accueil. Ou on prévient les vigiles pour qu’ils fassent patienter les nouveaux arrivants. 

Il va falloir s’habituer, mais ce n’est jamais agréable d’être bloqué devant la porte d’un magasin. 

Oui, c’est vrai. Mais le système aura l’avantage d’être ouvert à l’externe. Donc on pourra savoir, nous aussi, combien il y a de personnes dans le magasin. Et aller faire les courses seulement quand il y a le moins de monde.

Autre intérêt : c’est moins intrusif que des caméras, avec lesquelles il y a toujours un risque de surveillance, d’enregistrement des images. Alors qu’avec les dalles, au pire, on ne connaîtra que votre pointure. 

Il y a déjà des magasins qui les utilisent ?

Ça commence. Jusqu’ici, on trouvait ce genre de technologies plutôt dans les grands salons professionnels. Avec la pandémie, elles ont été adaptées à nos commerces de quartier. On pourrait également les retrouver dans les transports en commun, pour éviter de saturer les rames.