Chauffage : la maison chauffée grace à l'énergie du soleil

  • A
  • A
1:43
L'innovation du jour est une chronique de l'émission Europe Matin - 5h-7h
Partagez sur :

Chaque jour, Anicet Mbida nous fait découvrir une innovation qui pourrait bien changer notre façon de consommer. Ce mercredi, il s'intéresse à une technologie mise au point par des scientifiques de l'université de technologie de Chalmers en Suède. Il s'agit d'un tout nouveau système de chauffage qui permet de récupérer l’énergie du soleil le jour et de la restituer le soir ou en hiver pour chauffer la maison.

L’innovation du jour, c’est un tout nouveau système de chauffage. On récupère l’énergie du soleil le jour et on la restitue le soir ou en hiver pour chauffer la maison.

C’est un système à la fois extrêmement simple et très bon marché. Il n’y a pas de panneaux photovoltaïques, pas de batteries, pas d’électricité… Tout repose uniquement sur une tuyauterie dans laquelle on fait circuler un liquide. Un liquide un peu spécial tout de même, puisqu’il est capable d’emmagasiner de l’énergie quand il est exposé au soleil.

On met des tuyaux transparents sur le toit. On y fait circuler ce liquide pour bien l’exposer aux ultraviolets et le charger en énergie. Ensuite, on l’envoie dans des réservoirs pour qu’il y soit stocké (il peut rester comme ça, chargé, pendant des mois). Enfin, quand on a besoin de chauffage, on renvoie le liquide vers les radiateurs ou le chauffe-eau en le faisant passer par un catalyseur. Cela va déclencher une réaction chimique et produire de la chaleur.

Tout fonctionne en cycle fermé. Le liquide peut donc être réutilisé et produire de la chaleur autant de fois qu’on le souhaite, sans électricité et sans émission de CO2.

Et il produit suffisamment de chaleur pour chauffer une maison ?

Oui, sa température va augmenter de 63°. S’il est stocké à température ambiante (20°), on aura de l’eau chaude à plus de 90°. Largement de quoi chauffer une maison.

La technologie a été mise au point par des scientifiques de l'université de technologie de Chalmers en Suède. Elle pourrait aider à développer des systèmes de chauffage plus écologiques en stockant l’énergie solaire sous forme liquide.

Quand sont prévues les premières chaudières ?

En principe l’année prochaine. Tout devrait aller assez vite maintenant que l’équipe a reçu plus de quatre millions d’euros de financement de la communauté européenne.