Après les murs antibruit, les caniveaux antibruit

  • A
  • A
1:20
L'innovation du jour est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1 - Le 6h - 9h
Partagez sur :

Ce lundi, Anicet Mbida présente une innovation néelanrdaise pour lutter contre les nuisances sonores des voitures.

Une innovation surprenante ce matin : pour lutter contre les nuisances sonores des voitures, on connaissait les murs antibruit. Vous nous annoncez maintenant des caniveaux antibruit. J’ai du mal à comprendre.

C’est pour toutes les nationales, les routes de campagnes, les lignes de chemin de fer où on ne veut pas installer de murs antibruit, car ce n’est pas joli et que ça gâche la vue. Donc à la place, on creuse des tranchées sur le bord de la chaussée. À l’intérieur, on positionne des blocs de béton, dans desquels on a creusé des motifs spéciaux qui vont dévier tous les bruits de la chaussée. 

C’est malin. En fait, cela fonctionne un peu comme une flûte de pan : le son arrive sur le côté. Et au lieu de faire des notes de musique, il est étouffé et renvoyé en l’air. Ce qui permet de diminuer le bruit du trafic jusqu’à trois décibels.

Trois décibels ? Ça ne parait pas beaucoup

Pourtant, c’est énorme : baisser de trois décibels, cela revient à diviser par deux la puissance sonore. Le système est d’autant plus efficace… qu’il agit au niveau du sol. Car vous le savez, à partir de 40 km/h, on entend beaucoup plus les bruits des pneus sur la chaussée que le bruit des moteurs. J’aime beaucoup l’idée. C’est une technologie développée par la société 4Silence. Une startup néerlandaise.

Et ils sont déjà installés quelque part ces caniveaux antibruit ?

Oui, des tests ont lieu actuellement aux Pays-Bas sur plusieurs nationales. Cela semble plutôt efficace. Donc ils pourraient arriver assez vite en France. L’idée, pour être encore plus efficace, serait de coupler ce système avec du bitume à réduction de bruit. On étoufferait complètement le bruit des voitures sans ajouter de pollution visuelle avec de vilains murs antibruit.