4 janvier 1961 : Les États-Unis rompent les relations diplomatiques avec Cuba

SAISON 2016 - 2017
  • A
  • A
Partagez sur :

Chaque matin, Franck Ferrand nous fait revivre l'histoire à travers les évènements qui ont marqué la date du jour.

Nous sommes le 4 janvier 2017, mais en quel 4 janvier partons-nous ?

Le 4 janvier 1961. Ce jour-là, les États-Unis rompent les relations diplomatiques avec le gouvernement cubain, autant dire avec Fidel Castro. En ce 4 janvier, à La Havane, à l’ambassade, des diplomates américains détruisent un certain nombre de documents potentiellement compromettants. Puis, trois Marines amènent le pavillon, le plient soigneusement selon tout un cérémonial, avant de le renvoyer aux États-Unis.

Les relations n’étaient de toute façon pas au beau fixe ?

Il est vrai que, dans un premier temps, en 1959, les États-Unis avaient été parmi les premiers à reconnaître le gouvernement de Castro, juste après qu’il eut renversé le dictateur Batista. Seulement, quelques mois plus tard, Castro devait nationaliser les avoirs étrangers (sous-entendu : américains), un véritable défi lancé à la face de Washington. Après quoi  Cuba est allée jusqu’à se tourner vers l’Union Soviétique. La situation s’est donc dégradée, jusqu’à cette rupture officielle de janvier 1961.

1961, c’est aussi l’année de la Baie des Cochons ?

En avril, en effet, des opposants cubains (entrainés par la CIA) vont débarquer dans la fameuse baie des Cochons, pour tenter de reprendre le pouvoir. Fiasco intégral. Cette fois, la rupture sera totale et le 23 février de l’année suivante, les États-Unis mettront en place leur fameux embargo. Il faudra attendre 54 ans, jusqu’à l’été 2015, pour que les trois mêmes Marines qui, en 61, avaient plié la bannière étoilée reviennent à Cuba, lever à nouveau les couleurs américaines dans le ciel de La Havane.

Les émissions précédentes