LE SAVIEZ-VOUS ? Pourquoi les Bateaux-Mouches s'appellent ainsi ?

SAISON 2019 - 2020
  • A
  • A
3:06
Partagez sur :

Le 1er avril 1953, la statue d'un personnage historique est installée à Paris : Jean-Sébastien Mouche. Cet homme qui donnait son nom aux célèbres bateaux touristiques n'a pourtant jamais existé. Découvrez cette histoire dans cet épisode bonus de "Au cœur de l'histoire".

En écoutant le récit consacré aux poissons d'avril, vous avez peut être eu envie de connaître d'autres canulars célèbres. Dans cet épisode bonus de "Au cœur de l'histoire", le spécialiste histoire Jean des Cars vous raconte comment un poisson d'avril est à l'origine du nom des Bateaux-Mouches.

Les milieux artistiques et intellectuels ont souvent profité du 1er avril pour faire des canulars. Au début des années cinquante, malgré les restrictions de l’après-guerre, le tourisme parisien connaît le frémissement d’un âge d’or. La Seine est la plus belle avenue de Paris et de nombreux touristes souhaitent en profiter. Jean Bruel achète un des derniers bateaux de l’Exposition Universelle de 1867 et le fait remettre en état. Ces bateaux avaient été construits à Lyon, dans les chantiers du quartier de la Mouche, comme on l’appelait alors.

L’armateur s’appelait Michel Félizat et on parlait donc des Bateaux-Mouche, sans s, puisque c’était un nom propre. Pour lancer son affaire de promenades et de dîners lors de croisières fluviales, Jean Bruel dépose la marque "Bateaux-Mouches", avec un s. Mais il fait mieux : il invente un personnage, Jean-Sébastien Mouche, qu’il présente comme le pionnier et le concepteur du tourisme sur les fleuves. Et il érige une statue de cet innovateur imaginaire !

Une biographie imaginaire

Avec la complicité clandestine de Robert Escarpit, universitaire, normalien et billettiste à la une du journal Le Monde, Jean Bruel fait rédiger la biographie imaginaire de Jean-Sébastien Mouche. La blague est brillante car ce livre prétend que Jean-Sébastien Mouche a été un proche collaborateur du baron Haussmann, l’énergique Préfet de la Seine qui a transformé Paris sous Napoléon III.

L’auteur affirme aussi que ce méconnu Mouche est à l’origine du mot "mouchard"  pour désigner un espion. Evidemment, tout est faux ! Mais la presse prend le relais et après des années noires, on a envie de s’amuser. Ce gigantesque poisson d’avril ne fait rire que les initiés, surtout quand ce 1er avril 1953,  un académicien français tombe dans le piège : devant un buste de l’imaginaire Jean-Sébastien Mouche, il rend hommage, dans son discours, à ce pionnier de la navigation injustement oublié... Un exemple, audacieux et très drôle, de canular parfaitement réussi...

 

Vous voulez écouter les autres épisodes de ce podcast ?

>> Retrouvez-les sur notre site Europe1.fr et sur Apple Podcasts, SoundCloud, Dailymotion et YouTube, ou vos plateformes habituelles d’écoute.

>> Retrouvez ici le mode d'emploi pour écouter tous les podcasts d'Europe 1

 

 

 

 

"Au cœur de l'histoire" est un podcast Europe 1 Studio

Auteur et présentation : Jean des Cars 

Cheffe de projet  : Adèle Ponticelli

Réalisation : Guillaume Vasseau

Diffusion et édition : Clémence Olivier

Graphisme : Europe 1 Studio

 

Les émissions précédentes