Whirlpool : ils réclament des augmentations, ils gagnent… un sèche-linge

  • A
  • A
Les salariés de Whirpool Amiens réclamaient une augmentation de 700 euros. 1:08
Les salariés de Whirpool Amiens réclamaient une augmentation de 700 euros.
Partagez sur :
A deux mois de la fermeture de l'usine Whirlpool d'Amiens, la direction a proposé à ses salariés un sèche-linge comme cadeaux d'adieux. Eux voulaient une augmentation de 700 euros.

Elle a été une "métaphore de la France" pendant l'entre-deux-tours de la campagne de 2017. L'usine Whirlpool d'Amiens doit fermer pour être délocalisée en Pologne. A deux mois de la fermeture, alors que les dernières négociations battent leur plein, la direction a décidé de faire un cadeau d'adieu à ses salariés : un sèche-linge issu du site d'Amiens. Les employés se sentent méprisés par leur direction, et en colère. 

Un geste "mesquin". "On voulait une augmentation de salaire [de 700 euros, ndlr], on nous donne un sèche-linge, ça me parait un peu mesquin", analyse Patrice Sinoquet délégué CFDF de l'usine Whirpool d'Amiens. L'augmentation de salaire voulue par les syndicats aurait permis de "conforter les gens qui ne repartent pas avec le repreneur et pour ceux qui rentrent dans le congé de remplacement, d'avoir un calcul favorable", détaille-t-il. "Nous proposer un sèche-linge à deux mois de la fin de l'usine, c'est dommage quoi".

"Ce n'est pas un sèche-linge qui va nous faire manger". Pour autant, pas question pour les salariés d'accepter ce cadeau de leur direction : "On n'en n'est pas là", tranche Patrice Sinoquet. "On voudrait que la direction revienne vers nous rapidement avant qu'il ne soit trop tard". "On n'est pas là pour récupérer de l'électroménager avant de partir", clame le syndicaliste, amer. "Et puis, ce n'est pas un sèche-linge qui va nous faire manger".

Europe 1
Par Lionel Gougelot, édité par Ugo Pascolo