SUD-Rail et la CGT Lafarge-Holcim appellent à manifester avec les "gilets jaunes"

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Le syndicat SUD-Rail et la CGT du groupe Lafarge-Holcim ciment appellent à se joindre à la mobilisation des "gilets jaunes" samedi prochain.

Le syndicat SUD-Rail et la CGT du groupe Lafarge-Holcim ciment ont appelé mercredi à manifester samedi avec les "gilets jaunes" dans toute la France, le syndicat ferroviaire appelant aussi les cheminots à laisser les "gilets jaunes" voyager "gratuitement" en train.

Appel à la gratuité des transports. "Donnons la possibilité à l'ensemble des 'gilets jaunes' de pouvoir emprunter gratuitement le réseau ferroviaire national qui est la propriété du peuple", écrit SUD-Rail, qui veut "permettre aux 'gilets jaunes' de pouvoir se rassembler et manifester, à Paris ou en région".

Le troisième syndicat de la SNCF appelle les cheminots à se joindre aux "mobilisations à venir, notamment celle du samedi 8 décembre, et met à disposition son outil syndical et son préavis national reconductible" de grève toujours "en cours pour permettre à celles et ceux qui le souhaitent de se joindre au mouvement, y compris sous cette modalité". Le "ras-le-bol" exprimé par les "gilets jaunes" est "aussi le nôtre", ainsi "les cheminots doivent de nouveau répondre présents", estime SUD-Rail.

La CGT de Lafarge auprès des "gilets jaunes" samedi. La CGT de Lafarge-Holcim ciment "sera auprès des 'gilets jaunes' samedi dès lors qu'il y aura des manifestations", a déclaré à l'AFP Sylvain Moreno, délégué syndical central. "Notre volonté, c'est de défendre la démocratie, le gouvernement du peuple par le peuple et pour le peuple. On veut faire vivre la démocratie", a ajouté Sylvain Moreno, dont le syndicat n'appelle pas à faire grève samedi.

"Si on n'y va pas, ce sera donner du poids à l'ultra-droite". "La rue est à tout le monde. Si on n'y va pas, ce sera donner du poids à l'ultra-droite. Parmi les 'gilets jaunes', il y a aussi des syndicalistes", a-t-il relevé. La CGT de Lafarge-Holcim ciment participera à la journée d'actions organisée par la confédération CGT le 14 décembre (pour une augmentation "immédiate" des salaires, des pensions et de la protection sociale) mais "on a décidé d'anticiper" cette mobilisation en manifestant samedi avec les "gilets jaunes", a-t-il expliqué.

Plusieurs fédérations de la CGT ont par ailleurs souhaité, mercredi dans un communiqué commun, que "des discussions et des échanges puissent se tenir partout" avec les "gilets jaunes". Tout en "respectant l'indépendance" de ce mouvement, la fédération CGT agroalimentaire et forestière, celles des cheminots, du commerce et des services, des industries chimiques, des mines-énergie, des ports et docks, ainsi que celle des transports notent que "chacun contribue dans son domaine d'action à développer le rapport de force sur les revendications sociales et économiques".