Royaume-Uni : une grande banque interdit l'achat de bitcoin par carte de crédit

  • A
  • A
Le bitcoin traverse une mauvaise passe avec un cours sous les 10.000 dollars.
Le bitcoin traverse une mauvaise passe avec un cours sous les 10.000 dollars. © GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP
Partagez sur :
Alors que le cours du bitcoin se tasse après un forte croissance, les banques multiplient les restrictions dans l'utilisation de la cryptomonnaie.

La banque britannique Lloyds Banking Group a annoncé lundi avoir interdit les achats de bitcoin par ses clients munis de carte de crédit, suivant l'exemple de plusieurs grandes banques américaines qui craignent des problèmes d'endettement.

Un bitcoin sous les 8.000 dollars. "A Lloyds Bank, Bank of Scotland, Halifax et MBNA (ses filiales, ndlr), nous n'acceptons pas les transactions en cartes de crédit impliquant l'achat de cryptomonnaies", explique un porte-parole de la banque. Il s'agit du premier grand établissement britannique à dévoiler une telle décision qui intervient au moment où le bitcoin n'en finit pas de plonger. Il évolue désormais sous les 8.000 dollars, loin des 20.000 dollars frôlés en décembre.

Des décisions similaires aux États-Unis. La décision de Lloyds cible uniquement les cartes de crédit, qui permettent de réaliser des achats en s'endettant, ce qui est de nature à alimenter la spéculation autour des cryptomonnaies de la part de particuliers pas toujours solvables. Aux Etats-Unis, les banques JPMorgan, Bank of America et Citigroup ont chacune annoncé une mesure similaire en fin de semaine dernière, a rapporté l'agence Bloomberg. 

Avertissements dans le monde entier. L'utilisation du bitcoin a fait l'objet de multiples avertissements à travers le monde, de la part des autorités et des banquiers centraux, même si quelques grandes Bourses américaines ont lancé des contrats réservés aux professionnels, donnant ainsi une certaine légitimité à cet actif.