Le secteur de la banque recrute 4.000 postes en alternance

  • A
  • A
Banque banques distributeur distributeurs ATM DAB 4:01
Le secteur de la banque continue d'embaucher, avec de nouveaux besoins. © JACQUES DEMARTHON / AFP
Partagez sur :
L'École française de la banque propose 4.000 postes d'alternants dans ce secteur, "essentiellement des métiers commerciaux", explique Catherine Jovenel. La responsable de l'alternance au sein de l'entreprise défend, dans l'émission "La France bouge", sur Europe 1, vendredi, une très forte employabilité pour ces profils.

Malgré la crise du coronavirus, le secteur de la banque ne se porte pas si mal. La preuve : pas moins de 4.000 postes en alternance sont actuellement proposés par l'École française de la banque, structure qui assure un large panel de formations bancaires. Vendredi, sur Europe 1, Catherine Jovenel, responsable de l’alternance au sein de l'organisme, est venue présenter ces postes dans le cadre de l'opération "Demain, un emploi" lancée par l'émission La France bouge pour aider les plus jeunes à trouver du travail.

Conseillers, métiers de la data…

"Ces métiers sont essentiellement des métiers commerciaux", précise Catherine Jovenel. "Ce sont les métiers où le relationnel est au centre de l'activité, des métiers diversifiés qui offrent de belles opportunités d'évolution professionnelle. Ce sont essentiellement des métiers de conseillers d'agence sur les particuliers, des conseillers de professionnels, c'est-à-dire pour les professions libérales, les artisans, les commerçants… C'est aussi le domaine du patrimonial et des chargés d'affaires entreprises."

Les domaines sont parfois "un peu plus pointus", explique la dirigeante. Cela concerne des métiers sur "les opérations de marché et la gestion d'actifs, ainsi que des métiers sur la conformité, sur la data, le numérique."

Fort taux d'insertion professionnelle

Dans tous les cas, il s'agit véritablement de "pré-recrutement", insiste Catherine Jovenel. "L'École supérieure de la banque forme mais la banque recrute et ce depuis de nombreuses années. On a des taux de réussite d'examens de 90% et des taux d'insertion professionnelle hors poursuite d'études de 87%."

>> Vous êtes une entreprise et vous recrutez, écrivez-nous : E1-lafrancebouge@europe1.fr

Il y a, à ce jour, 60 centres de cours et 18 campus dans toute la France, avec 150 partenariats avec les universités et les écoles. "Comme nos métiers montent en puissance, il est évident qu'on a besoin de formation et d'expertise. On s'appuie donc sur les deux universités partenaires pour former nos jeunes de bac+2 à bac+5, donc des BTS, des licences, des bachelors et des masters."

En raison de la réforme de l'apprentissage, il n'est plus obligatoire d'attendre la rentrée de septembre pour pouvoir aller en apprentissage. Il est possible de commencer ce dernier tout au long de l'année, avec des besoins dès le mois de février. Toutes les personnes intéressées peuvent se renseigner sur la plateforme esbanque.fr, sur les réseaux sociaux de l'ESB ou au numéro de téléphone suivant : 01 41 02 55 70.

Les offres en détails

Combien d’offres ? 4.000 postes en alternance.

Quand ? À pouvoir dès que possible, ou alors à partir de septembre (selon le cycle universitaire).

Où ? Partout en France, pour permettre aux jeunes d’aller partout et de trouver des offres à proximité des 60 centres de cours et 18 campus.

Quel type de postes ? Essentiellement de la banque de détail, des commerciaux, des assistants commerciaux, des conseillers de clientèle personnelle et professionnelle… En Ile-de-France : des gérants d’actifs, avec la plupart des postes ouverts sur la data.

Quels profils ? Des commerciaux, avec un relationnel très fort pour répondre aux besoins de la clientèle, âgés de 18 à 25 ans. L'EFB essaye de travailler pour les personnes éloignées de l’emploi et les personnes en situation de handicap.