"Gilets jaunes" : le Medef souhaite des mesures rapides pour les entreprises

, modifié à
  • A
  • A
Le Medef demande au gouvernement de mettre en place des mesures pour aider les secteurs économiques touchés par les manifestations des "gilets jaunes".
Le Medef demande au gouvernement de mettre en place des mesures pour aider les secteurs économiques touchés par les manifestations des "gilets jaunes". © FRANCOIS GUILLOT / AFP
Partagez sur :
Le Medef a appelé lundi à "réactiver rapidement la cellule de continuité économique" pour "prendre des mesures en faveur des entreprises touchées par le mouvement des 'gilets jaunes'".

Le Medef a demandé au gouvernement de "réactiver rapidement la cellule de continuité économique" pour soutenir les entreprises pénalisées par le mouvement des "gilets jaunes", alors qu'une réunion est prévue sur ce sujet lundi à Bercy.

Le Medef demande une CCE. "Compte tenu de la multiplication des blocages sur l'ensemble du territoire", il est nécessaire de "réactiver rapidement la cellule de continuité économique (CCE)*", a jugé la principale organisation patronale française dans un communiqué. Cette cellule "pourra prendre des mesures en faveur des entreprises touchées par le mouvement des 'gilets jaunes' qui pénalise lourdement certains secteurs d'activité, notamment celui du commerce, de la logistique et du tourisme", a-t-elle ajouté.

Une rencontre prévue pour mesurer l'impact des manifestations. La demande du Medef intervient alors qu'une rencontre est prévue à 16 heures à Bercy sur l'impact du mouvement des "gilets jaunes", en présence des organisations patronales, mais aussi des fédérations de commerçants et d'artisans et de la Fédération française de l'assurance (FFA). Cela sera l'occasion de mesurer "l'impact sur les ventes actuelles et notre économie" des manifestations, et de voir "les conséquences qu'il faut en tirer", a assuré le ministre de l'Économie Bruno Le Maire sur BFMTV.

Un appel aux assureurs et à Bpifrance. Le ministre a précisé qu'il demanderait aux assureurs et à la Banque publique d'investissement Bpifrance d'envisager une prise en charge des pertes de chiffre d'affaires des commerçants pénalisés par les blocages. Selon Bruno Le Maire, certains magasins ont connu des baisses de chiffre d'affaires de "60, 70 ou 80%".

*La cellule de continuité économique (CCE), qui peut être réactivée en cas d'événement ayant un fort impact sur l'activité, réunit les représentants de l'ensemble des secteurs économiques et les services de l'État. Elle permet le cas échéant d'informer les acteurs économiques des mesures prises, comme l'étalement des échéances fiscales et sociales, pour limiter les conséquences immédiates d'une crise pour les entreprises.