"Gilets jaunes" : arrêt temporaire de la production chez Maïsadour

  • A
  • A
La société regroupe notamment les enseignes Delpeyrat, Comtesse du Barry ou Sarrade et Delmas, spécialisées dans les produits fins et gastronomiques.
La société regroupe notamment les enseignes Delpeyrat, Comtesse du Barry ou Sarrade et Delmas, spécialisées dans les produits fins et gastronomiques. © AFP
Partagez sur :
A quelques semaines des fêtes de fin d'année, le groupe Maïsadour, qui regroupe notamment les enseignes Delpeyrat, Comtesse du Barry ou Sarrade et Delmas, a dû temporairement interrompre sa production en raison des blocages des "gilets jaunes".

Le géant de l'agroalimentaire Maïsadour a dû temporairement interrompre sa production en raison des blocages des "gilets jaunes", à quelques semaines des fêtes de fin d'année, rendez-vous important pour ses marques d'épicerie fine, a indiqué mardi son président.

"Nos camions n'ont pas pu circuler". "En raison des blocages par les 'gilets jaunes', nos camions n'ont pas pu circuler, nous sommes donc restés plusieurs journées sans pouvoir abattre de volailles, et nous avons perdu des livraisons", a déploré Michel Prugue à Mont-de-Marsan, lors d'une conférence de presse en marge de l'assemblée générale du groupe. La société regroupe notamment les enseignes Delpeyrat, Comtesse du Barry ou Sarrade et Delmas, spécialisées dans les produits fins et gastronomiques. 

"Pour nous, c'est particulièrement sensible". "Il est encore trop tôt pour chiffrer le préjudice", a ajouté le président de Maïsadour. "Mais nous surveillons le mouvement de près car nous approchons des fêtes de fin d'année. Pour nous, c'est particulièrement sensible. C'est un mois de travail important, et nous surveillons les difficultés que nous pourrions rencontrer dans le transport des marchandises si le mouvement se poursuivait". Le groupe coopératif Maïsadour, basé dans les Landes, emploie 5.439 salariés, dont 16% à l'international, et regroupe 8.000 agriculteurs.