Valeo condamné à indemniser des salariés

  • A
  • A
Partagez sur :

Le conseil des prud'hommes de Limoges a condamné lundi Valeo à verser à 96 salariés un rattrapage de primes d'ancienneté, de salaires et congés payés, d'un total de près de 93.000 euros, pour ne pas avoir respecté la convention collective depuis 2007.

Les plaignants accusaient l'entreprise de composants automobiles de ne plus respecter depuis 2007 le barème de la convention collective concernant la prime d'ancienneté, le complément de 13ème mois ainsi que les congés s'y rapportant pour les années 2007 à 2010. Le Conseil a accordé 100 euros de dommage et intérêt à chacun des salariés qui réclamaient 500 euros.

Pour trois salariées qui avaient fait l'objet d'une procédure de licenciement, le conseil des prud'homme a également condamné l'entreprise à verser le complément de prime de licenciement demandé par leur conseil, le délégué CGT Jean-Luc Zobele.