Tapie renonce à racheter Hersant Médias

  • A
  • A
Partagez sur :

Bernard Tapie a annoncé vendredi soir qu'il renonçait à son offre de reprise des titres du pôle sud du Groupe Hersant Medias (GHM).

"Je n'ai pas obtenu l'accord de l'ensemble des banques, aussi, comme je l'avais annoncé, je renonce à mon offre" sur les quotidiens du sud de l'Hexagone et d'outre-mer du groupe Hersant, a déclaré l'homme d'affaire à l'AFP. L'entrepreneur avait sollicité l'accord des 17 banques créancières de GHM, auxquelles le groupe doit 215 millions d'euros, avant de se lancer dans l'aventure. "Seules 15 des 17 banques m'ont donné leur accord, or j'avais souhaité avoir 100% d'entre elles", a expliqué M. Tapie.

La famille Hersant devait signer vendredi avec Bernard Tapie une offre de reprise à hauteur de 50 millions d'euros pour les activités restantes du groupe de presse régionale (La Provence, Nice Matin et les journaux d'outre-mer). Le conciliateur chargé de rapprocher GHM, ses banques et d'éventuels repreneurs avait donné jusqu'au 8 décembre pour trouver un accord. Mais vendredi, le groupe belge Rossel, déjà bien implanté dans la presse régionale française, a fait une offre de dernière minute."L'offre du groupe Rossel est arrivée un quart d'heure avant la signature, qui a ainsi été suspendue pour examiner cette nouvelle proposition", a annoncé une source proche du dossier.