Rafale : pour Dassault, "rien n'est perdu" (E1)

  • A
  • A
Partagez sur :

L'entreprise Dassault aviation a considéré, en exclusivité pour Europe 1, que sur le dossier du Rafale, "rien n’est perdu rien n’est gagné", tant que l'appel d'offres est en cours. Malgré les informations de Reuters, selon lesquelles la présidente brésilienne Dilma Rousseff préférerait le F-18 au Rafale, Dassault ne se laisse pas démonter : "il n'y a pas d’annonce officielle du pouvoir brésilien", a argué l'entreprise.

Dassault a par ailleurs indiqué qu'il était prêt "à transférer au Brésil 100% de la technologie civile et militaire du Rafale dans le cadre de partenariats avec des sociétés brésiliennes". "On a 67 projets de coopération avec 38 entreprises brésiliennes", a ajouté l'entreprise.