Nortel : "On n’est ni des terroristes ni des bandits"

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :

Des grévistes avaient installé des bonbonnes de gaz pour obtenir des négociations sur leur entreprise en liquidation judiciaire.