Florange: "renoncement condamnable" (CGT)

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :

Le secrétaire général de la CGT Bernard Thibault a dénoncé lundi "un renoncement condamnable de la part du gouvernement" au sujet du site ArcelorMittal de Florange, en Moselle. Le numéro un de la CGT a ajouté sur France Info qu'il ne pensait pas que le site de Florange soit "sauvé", après l'accord entre le gouvernement et le groupe sidérurgiste, annoncé vendredi.

ArcelorMittal s'est engagé à ne pas effectuer de plan social, à investir 180 millions d'euros sur cinq ans et à assurer l'entretien des hauts-fourneaux. Le site ne sera pas nationalisé, comme l'avait menacé le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg. Convaincue que Mittal ne tiendra pas ses engagements, la CFDT s'estime pour sa part "trahie" par le gouvernement.

>> LIRE AUSSI : Florange, un camouflet pour Montebourg