Fiscalité de l'épargne : Borloo "satisfait"

  • A
  • A
Partagez sur :

Le président de l'UDI Jean-Louis Borloo s'est dit "satisfait" dimanche du renoncement du gouvernement à taxer davantage les PEL, PEA ainsi que l'épargne salariale mais a déploré les "zigzags" de l'exécutif. "Même si nous ne pouvons que nous satisfaire de l'annonce de report du ministre du Budget, nous regrettons ces nouveaux zigzags du gouvernement", a déclaré M. Borloo dans un communiqué cosigné par le député du Nord, Francis Vercamer, porte-parole du groupe UDI sur le budget de la sécurité sociale.

Les deux élus soulignent avoir "dès le début de l'examen du projet de loi de financement de la sécurité sociale (...) dénoncé cette nouvelle mesure de matraquage fiscal sur les ménages français". Quand le ministre de l'Economie et des Finances, Pierre Moscovici, "se gargarise d'être +capable d'écouter, d'entendre un pays aussi fragile+ et d'y trouver +vertu+", il s'agit d'un "signe supplémentaire de l'impréparation du gouvernement qui considère ses projets de loi comme des ballons d'essai", estiment-ils.

Tous deux appellent ainsi l'exécutif qui perd "de plus en plus la confiance des Français" à "se ressaisir" en proposant "un nouveau cap, une nouvelle équipe et une nouvelle gouvernance".