Yvan Le Bolloc'h, "moins fan de Mélenchon" depuis l'épisode des perquisitions

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Chez Karl Zero mardi, le comédien, soutien affiché du leader de la France insoumise lors de la dernière présidentielle, confie qu'il a été déçu par l'attitude de l'homme politique récemment.
KARL ZÉRO ET SES TONTONS FLINGUEURS

Ségolène Royal lors de la présidentielle 2007, puis Jean-Luc Mélenchon en 2012 et 2017, Yvan Le Bolloc'h s'est toujours présenté comme un sympathisant de la gauche, au niveau politique. Interrogé au sujet de Jean-Luc Mélenchon chez Karl Zero mardi, le comédien confie tout de même avoir été déçu par l'attitude de ce dernier, lors de l'épisode de la perquisition retransmise en Facebook live depuis son domicile. Le leader de la France insoumise s'était filmé en direct et avait évoqué "une opération de police politique" pour dénoncer les perquisitions menées dans le cadre de deux enquêtes préliminaires, sur les comptes de campagne de la présidentielle de 2017 et sur les assistants de la France insoumise au Parlement européen.

 

>> De 16h à 17h, place à Karl Zéro et ses tontons flingueurs. Retrouvez le replay de l’émission ici

"Ce jour-là, il m’a un peu déçu". "C'est une journée qui avait bien commencé, avec une idée géniale : filmer les policiers en train de faire la perquisition chez lui. Après, j'ai un peu moins aimé", confie le comédien qui évoque notamment la scène où l'homme politique est entré dans une vive colère,au siège de son parti en cours de perquisition. "Depuis cette journée-là, je suis un peu moins fan de Jean-Luc Mélenchon. Il a perdu ses nerfs. C’est ça qui est un peu dommage", estime l'acteur.

Pour Yvan Le Bolloc'h, cette perquisition était "une provocation" qui n'a débouché sur rien judiciairement, mais à laquelle le leader de la France insoumise aurait dû résister. "Ce jour-là, il m’a un peu déçu", ne cache pas l'ancienne tête d'affiche de Caméra Café.

Europe 1
Par Guillaume Perrodeau