Un Lego Jean-Jacques Goldman pour assurer l’intérim : "Ca l'a bien fait marrer"

  • A
  • A
lego goldman 3:49
Jean-Jacques Goldman a son "Alter Lego" © Quand la brique est bonne
Partagez sur :
"Quand Jean-Jacques Goldman quitte Les Enfoirés, son Lego prend le relais". Créateur du Lego à l'effigie de Jean-Jacques Godman, Jérôme Kloepfer était l'invité d'Europe 1 mardi pour retracer l'origine de cette drôle d'idée qui fédère toute une communauté de fans sur les réseaux sociaux et qui a beaucoup plu au principal intéressé.
INTERVIEW

Quand le phénomène Jean-Jacques Goldman rencontre le phénomène Lego. Jérôme Kloepfer est le créateur du Lego Goldman, qui assure l’intérim du chanteur pendant sa pause musicale. Invité d'Europe 1, mardi, celui-ci est revenu sur la genèse de cette drôle d'idée qui nécessite un gros travail de mise en scène.

"Quand la brique est bonne"

"Il y a une quinzaine d'années, Jean-Jacques Goldman a mis sa carrière entre parenthèses, et de là est né le Lego Goldman", raconte Jérôme Kloepfer, ajoutant que ce jouet assure l'intérim pendant que le vrai chanteur est en pause. 

L'"Alter-Lego" dispose en effet d'un site internet et d'un compte sur les réseaux sociaux sous le nom de "Quand la brique est bonne", - clin d'œil à la forme des Lego et à la chanson "Quand la musique est bonne" -, et toutes les activités du vrai Jean-Jacques Goldman sont mises en scène via ce jouet. "Il fait sa petite vie, des chansons, des albums, il fait un peu de tout". Le Lego Jean-Jacques Goldman part même en tournée, ce que ne fait plus l'artiste qui l'a inspiré.

Le vrai Jean-Jacques Goldman "était très content"

Cette idée est née avant tout d'une passion pour les Lego que Jérôme Kloepfer nourrit depuis l'enfance. "J'ai joué aux Lego étant tout petit, donc c'est quelque chose qui est un peu resté avec les années", raconte-t-il, insistant sur le fait que l'arrêt de la carrière de Jean-Jacques Goldman a tout de même été l'élément déclencheur. D'ailleurs, l'interprète de Bonne idée et d'Envole-moi (dont le clip a été réinterprété par le Lego) a parfaitement connaissance de son alter-ego en plastique.

"L'idée, c'était quand même qu'il soit au courant, pour avoir son avis et ne pas faire quelque chose qu'il n'aimerait pas", explique Jérôme Kloepfer. "Il a très bien réagi, il était très content, ça l'a bien fait marrer".

Sur les réseaux sociaux, le Lego Goldman est suivi par toute une communauté de fans. Fans de Goldman, ou fans de Lego qui reste un phénomène colossal et pour lequel l'intérêt a été croissant à la faveur du confinement.

Europe 1
Par Pauline Rouquette