Techno Parade : l'état d'urgence n'a pas empêché la fête

  • A
  • A
Partagez sur :
Les quelque 300 000 participants parisiens de la Techno Parade ont eu droit à "un parcours exceptionnel" samedi à Paris selon les organisateurs de l'événement.

Malgré l'état d'urgence, la Techno Parade a fêté samedi à Paris sous un soleil radieux ses 18 ans, "un bel anniversaire qu'il ne fallait surtout pas manquer dans les moments que nous connaissons", selon la ministre de la Culture, Audrey Azoulay. Technopol, l'association organisatrice, et la préfecture de police ont travaillé de concert pour maintenir ce grand rendez-vous qui a transformé plusieurs quartiers de la capitale en gigantesque "dancefloor".

La Techno Parade 2016 "a attiré 300.000 personnes, contre 350.000 l'an dernier, une différence qui s'explique par le contexte", a déclaré à l'AFP Tommy Vaudecrane, président de Technopol. Comme la Marche des fiertés homosexuelles début juillet, la 18e Techno Parade s'est déroulée sur un parcours réduit de moitié (5 km habituellement), avec un dispositif policier particulièrement renforcé face à la menace terroriste.

Contrôles de sécurité renforcés. À midi, les festivités ont démarré avec une discothèque à ciel ouvert statique autour des dix chars bariolés et leurs "sound systems" stationnés sur les quais de Seine, face au Louvre et à l'Académie française, parmi les plus beaux points de vue de la capitale. "On rêvait depuis longtemps de ce parcours exceptionnel. C'est triste de l'avoir obtenu en raison de l'état d'urgence", a observé Tommy Vaudecrane.

Les abords avaient été organisés comme une fan zone, avec un filtrage fluide des accès et un contrôle des sacs de tous les participants, moins de trente ans pour la plupart, certains déguisés ou les cheveux teints pour l'occasion en orange ou rouge, parmi les codes de la scène techno. Vers 15h, le grand serpentin musical a entamé sa marche le long de la Seine, passant notamment devant la Conciergerie et Notre-Dame, en direction de la Bastille.

Europe 1
Par B.V. avec AFP