Pourquoi le Festival de Cannes se passe... à Cannes ?

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

VIDÉO - Face au Festival de Venise, vitrine de la propagande nazie, l'idée d'une festival en France s'est imposée avant la Seconde guerre mondiale. Mais Biarritz était en bonne place...

VIDÉO

Le Festival de Cannes n'est pas un hasard géographique... mais presque ! "En 1938, le seul festival en Europe qui existe, c’est le Festival de Venise dirigé par Mussolini sous la pression d’Hitler et qui récompense des films de propagande nazis", raconte Mathieu Charrier, le spécialiste "cinéma" d'Europe 1. "Philippe Erlanger, qui est un Français, qui dirige l’association française d’action culturelle, rentre de ce festival de 1938, et dit à Jean Zay, ministre de l’Education nationale : ‘c’est pas possible qu’en Europe, le seul festival qu’on ait, de cinéma, digne de ce nom, défende des films de propagande nazis !" Et ainsi née l'idée d'un festival de cinéma en France... Reste encore à trouver le lieu ! 

Les villes candidates étaient nombreuses ! Le Touquet, Aix-les-Bains, Deauville, Biarritz, Cannes évidemment mais aussi Alger alors en "Algérie français", les candidats ne manquent pas. "Ce qu'il faut savoir, c’est qu’au départ, c’est Biarritz qui remporte la mise. Finalement, les directeurs de palaces cannois, à l’époque il y a déjà plus d’une centaine de palaces à Cannes et d’hôtels, il y a l’Eden Rock, il y a le Majestic, il y a le Carlton qui existent déjà. Donc, eux disent : ‘attendez, on a la meilleure infrastructure, venez chez nous !’ La ville de Cannes augmente les aides au comité d’organisation. Et donc au tout dernier moment, ils décident d’aller à Cannes. On est début septembre 1939, le festival commence, il dure une journée, la guerre commence, l’Allemagne envahit la Pologne. C’est terminé, on range tout, et il faudra attendre 1946 pour que le festival revienne", rappelle Mathieu Charrier.

Pas de Palais des Festivals... "A l’époque, il n’y a même pas de salles de projection, on fait ça dans un vieux casino. C’est vraiment un festival d’amateurs. Dès 1949, on va passer un cap puisqu’il va y avoir le premier Palais des festivals qui va être construit. Et puis en 1983, le grand Palais des festivals tel qu’on le connaît aujourd’hui est créé avec ses multiples salles de projection, ses milliers de places assises. Là, le Festival de Cannes a enfin son écrin pour accueillir les stars mondiales, le tapis rouge et tout ce qu’on connaît aujourd’hui".