Pour superviser les scènes de sexe, HBO engage une "coordinatrice d'intimité"

, modifié à
  • A
  • A
La scène de sexe entre Daenerys et Karl Drogo, dans "Game of Thrones".
La scène de sexe entre Daenerys et Karl Drogo, dans "Game of Thrones". © Capture d'écran YouTube / HBO
Partagez sur :
Cette décision, conséquence de la vague #MeToo, a été prise en septembre par la chaîne américaine, pour que le consentement des acteurs lors des scènes intimes soit pris en compte. 

Profession : "coordinatrice d'intimité". C'est une des conséquences de la vague #MeToo, rapporte le Huffington Post. La chaîne américaine HBO a annoncé en septembre l'embauche d'une personne chargée de superviser les scènes de sexe lors des tournages, afin d'entourer les acteurs pendant ces moments intimes, et s'assurer de leur consentement. 

La "coordinatrice d'intimité" sera notamment chargée d'assurer ce rôle pour le tournage de la deuxième saison de The Deuce, qui a démarré il y a plusieurs semaines. Selon le HuffPost, c'est l'actrice de la série, Emily Meade, qui campe une actrice porno, qui a suggéré l'idée à HBO, après avoir confié s'être sentie "mal à l'aise" lors d'une scène de sexe. La chaîne a alors embauché Alicia Rodis, ancienne actrice spécialisée dans les cascades mais aussi fondatrice de Intimacy directors international, qui tend à normaliser "un certain niveau d'exigence pour la réalisation de scènes intimes ou de violence sexuelle, pour prévenir tout abus ou harcèlement". 

Une scène de viol dans Game of Thrones avait créé la polémique en 2015. Alicia Rodis veillera à ce que les parties du corps que les acteurs souhaitent cacher le soient, mais aussi à les écouter et transmettre leurs desiderata. "Il y a une telle dynamique de pouvoir sur les plateaux de tournage, tellement de pression que, en tant qu'acteur, vous ne dites rien et vous faites", a-t-elle expliqué au magazine Rolling Stone. La version américaine du HuffPost rappelle par ailleurs que HBO est régulièrement critiquée pour inclure de nombreuses scènes de nudité ou de sexe dans ses productions, considérées par certains comme pas toujours nécessaires au scénario. Et de rappeler qu'en 2015, une scène de viol dans Game of Thrones (celui de Sansa Stark dans la cinquième saison, ndlr), avait suscité la controverse.