Philippe Sollers : "On est dans une société qui est de plus en plus hystérique"

  • A
  • A
Partagez sur :
L'écrivain sort un nouvel ouvrage, "Centre", dans lequel il est question de psychanalyse mais aussi de notre époque, de l'Histoire, et où le narrateur utilise sans cesse la digression pour évoquer des dizaines de sujets différents.
INTERVIEW

"Irrésumable". Au moment d'évoquer le dernier livre de Philippe Sollers, Centre, le journaliste littéraire d'Europe 1, Nicolas Carreau, ne cache pas sa difficulté à résumer l'ensemble des pensées qui émanent de l'ouvrage de l'écrivain. Dans Centre, le romancier parle de tout, de notre époque - de l'Italie à Michel Houellebecq - mais aussi d'Histoire, ou encore de psychanalyse, puisque le narrateur est l'amant de Nora, 40 ans, psychanalyste.

"Freud est un aventurier, c'est cela qui m'intéresse". "Je ne parle que de l'hystérie dans ce livre", estime de son côté Philippe Sollers, dans Europe matin, en se référant ainsi aux travaux de Sigmund Freud sur le sujet. "Freud est un aventurier, c'est cela qui m'intéresse". Selon l'écrivain, "on est dans une société qui est de plus en plus hystérique".

"Ma femme est psychanalyste", ne cache pas Philippe Sollers. Selon lui, les gens parlent partout, tout le temps, avec des échanges accélérés et favorisés par Internet et le numérique, mais au milieu de tout ça, il y a la psychanalyse, "un îlot très étrange". "Les gens parlent mais là, ils peuvent parler en étant sûr d'être écoutés", indique l'écrivain, "pour essayer de retrouver sa mémoire et son intériorité profonde". Un centre finalement, au milieu d'un ensemble, et aussi pour soi-même.