Philippe Lellouche : "J'essaye de rire de ce qui me terrifie"

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Chez Laurence Boccolini, le comédien évoque la pièce qu'il met en scène et dans laquelle il joue, "Le temps qui reste", au Théâtre de la Madeleine, à Paris.

Philippe Lellouche est à l'affiche au Théâtre de la Madeleine à Paris, pour la pièce Le temps qui reste. Une oeuvre qu'il a écrite, qu'il met en scène et dans laquelle il joue aux côtés de ses compères de toujours : Christian Vadim, David Brécourt et une petite nouvelle dans la bande, Mélanie Page. "Ça fait quinze ans qu'on est lié (avec Christian Vadim et David Brécourt, ndlr)", souligne Philippe Lellouche. "On nous dit depuis des années qu'on est la dernière troupe à jouer ensemble."

>> Êtes-vous prêts à jouer le jeu ? Tous les jours de 16h à 17h avec Laurence Boccolini. Retrouvez le replay de l’émission ici

Cinquante ans, le premier bilan.Le temps qui reste raconte l'histoire de retrouvailles amicales, mais à l'occasion d'un bien triste événement : l'enterrement d'un ami commun. Une idée apparue "tout bêtement", comme le raconte Philippe Lellouche. "C'est basiquement la crise de la cinquantaine. J'ai 52 ans moi aussi, c'est l'heure du premier bilan. On se dit : combien d'étés il nous reste ?", confie le comédien. "Et puis il y a aussi les copains qui nous annoncent qu'ils ont des problèmes de santé", détaille le comédien. Autant d'éléments qui l'ont poussé à prendre la plume, pour raconter cet état d'esprit. "J'essaye de rire de ce qui me terrifie, alors j'ai écrit une comédie sur ce postulat", explique Philippe Lellouche.

Europe 1
Par Guillaume Perrodeau