LEJ, un trio de chanteuses et musiciennes écolos et féministes

  • A
  • A
Partagez sur :
Connues d'abord sur le web, elles sortent prochainement leur troisième album. Lucie, Élisa et Juliette, chanteuses et musiciennes du groupe LEJ ont détaillé dimanche sur Europe 1, au micro de Frédéric Taddeï, leurs opinions sur le féminisme et l'écologie. 
INTERVIEW

Au micro de Frédéric Taddeï dimanche, Lucie, Élisa et Juliette du groupe LEJ, ont détaillé leurs prises de positions féministes et écologistes. Âgées de 27 ans, elles sortiront prochainement leur troisième album, intitulé Pas peur

"Être une femme et ne pas être féministe c'est un peu contradictoire parce qu'être féministe, c'est vouloir l'égalité", affirme Élisa. "Il y a plein d'hommes qui sont féministes aussi et on espère qu'un jour on n'aura plus le besoin d'être féministes. On en est encore un peu loin."

"Chacun a du féminin et du masculin en soi"

De son côté, Juliette estime que l'égalité pourra être atteinte si les hommes assument leur part de féminité. "Chacun a du féminin et du masculin en soi. Ce qu'il faut, c'est trouver son propre équilibre et ne pas renier sa partie féminine", déclare-t-elle. 

Les trois jeunes femmes disent également faire partie du mouvement de défense de l'écologie, qui prend de l'ampleur grâce à la jeune génération. "Dans les dernières générations, il y a de plus en plus d'enfants et d'adolescents qui se rendent compte qu'il y a un problème. On est en train de faire n'importe quoi avec le lieu dans lequel on vit. On fonde tous nos espoirs sur cette génération pour qu'ils puissent changer les choses", explique Élisa. 

La chanteuse et musicienne pense toutefois qu'en matière d'écologie, il faut "trouver le juste milieu", en évitant de basculer dans une vision radicale. "On ne dit pas qu'il faut se couper de la société de consommation, de revenir à 100 ou 200 ans en arrière mais il faut vraiment réussir à trouver un équilibre", précise Élisa. 

 

Europe 1
Par Tiffany Fillon