Le film mexicain "Roma" distingué aux Goyas espagnols et par le syndicat des réalisateurs

, modifié à
  • A
  • A
Le film "Roma" a été élu meilleur film latino-américain aux Goyas samedi.
Le film "Roma" a été élu meilleur film latino-américain aux Goyas samedi. © FRAZER HARRISON / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :
Le film "Roma" réalisé par le Mexicain Alfonso Cuaron a reçu le Goya du meilleur film latino-américain à Séville, samedi et le prix décerné par le syndicat des réalisateurs américains dans une cérémonie distincte.

Le film mexicain à succès Roma, favori pour les Oscars, a été élu sans surprise meilleur film latino-américain lors de la cérémonie des Goyas, la grande fête du cinéma espagnol, samedi à Séville. Il a également remporté le prix décerné par le syndicat des réalisateurs américains, considéré comme un baromètre pour les Oscars.

Déjà plusieurs fois récompensé. Ce film tourné en noir et blanc par le Mexicain Alfonso Cuaron avait déjà raflé le Lion d'Or de Venise, deux Golden Globes et quatre récompenses aux Critics' Choice Awards. Il compte dix nominations pour la 91ème cérémonie des Oscars, prévue le 24 février à Hollywood.

Meilleur film latino-américain aux Goyas. Le prix du meilleur film des Goyas 2019 a été remis à Champions (Campeones), du réalisateur Javier Fesser, le film qui a eu le plus de succès en salles l'année dernière en Espagne. Le prix de la meilleure réalisation a été décerné à Rodrigo Sorogoyen (pour El Reino), celui du meilleur acteur à Antonio de la Torre dans le même film, et celui de la meilleure actrice à Susi Sanchez (pour La enfermedad del domingo).

Le prix du syndicat des réalisateurs. Alfonso Cuaron a remporté le prix décerné par le syndicat des réalisateurs américains face à Spike Lee (BlacKkKlansman), Adam Mckay (Vice), Peter Farrelly (Green Book) et Bradley Cooper (A Star is Born). En recevant son prix, il a remercié les acteurs de son film Yalitza Aparicio et Marina de Tariva. "Merci à Limbo (la domestique employée par sa famille quand il était jeune), à ma mère et à mon pays, le vrai architecte de Roma", a-t-il déclaré. 

Alfonso Cuaron est le deuxième réalisateur à obtenir le prix du syndicat des réalisateurs pour un film en langue étrangère. Le réalisateur taïwanais Ang Lee avait été distingué en 2000 pour "Tigre et Dragon".

Le jeune acteur-danseur de "Girl" sacré aux Magritte du cinéma belge

Par ailleurs, Victor Polster, apprenti danseur et comédien belge de 16 ans interprétant Lara dans Girl, a été sacré samedi meilleur acteur aux Magritte du cinéma, cérémonie annuelle du cinéma belge également dominée par Nos batailles, désigné meilleur film.

Une jeune fille qui rêve d'être danseuse étoile. Girl, remarqué au dernier festival de Cannes, et succès public et critique du cinéma belge en 2018, raconte l'histoire d'une adolescente née avec un corps de garçon, prête à endurer toutes les souffrances pour devenir danseuse étoile.

Un appel à soutenir les LGBT. Ce premier film du réalisateur flamand Lukas Dhont (27 ans) a reçu trois autres prix : meilleur scénario original, meilleur film flamand et meilleur acteur dans un second rôle pour Arieh Worthalter, qui joue le père attentionné et bienveillant de Lara.

Lukas Dhondt, monté plusieurs fois sur scène, a dédié son premier prix à la jeune fille qui a inspiré le film, Nora. Il avait découvert son histoire dans un journal belge en 2009. Il a aussi appelé à soutenir une association bruxelloise hébergeant des jeunes LGBT (lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres) en rupture de famille. "Leur travail est d'une importance capitale", a dit le réalisateur.